Publié par l'association varoise Précipité, À l'insue fut pensé et mis en œuvre de 2007 à 2009 par une poète et une documentariste son. À l'origine de ce livre de photographies vernaculaires, rassemblant - de 1920 à la fin des années 1970 - des portraits de femmes et de quelques rares hommes, il y a l'histoire d'une séparation. Celle d'un photomaton de l'époque d'une arrière-grand-mère dont Laure Maternati dit que si “un siècle les sépare […] il me faut fermer les yeux pour la trouver, les plisser très fort pour m'imaginer courir vers elle, me réfugier dans son tablier”. Il y a, au milieu de ce livre, une herbe de remblai abandonné que les auteurs auront cherché à repeupler, refaisant le trajet de l'exil de la mémoire vers sa possible résurgence. Il y a, la littérature nous l'apprend plus que les commémorations, un rapport spécial entre la possibilité de se perdre dans sa mémoire, de n'en rien retrouver, entre la faculté de l'oublier et d'oublier, et la masse d'archives secrète qui constitue, non pas l'une après l'autre, mais conjointement.
Ainsi ne rien savoir d'un temps passé, des pensées et sensations d'un être, d'un membre de sa propre famille (le par exemple “et pépé, il était comment, il disait quoi…” de notre enfance questionneuse), croire ne rien voir de ce que cet autre regardait n'est que le revers d'un certain savoir, diffus, fragmenté, dispersé comme des copeaux de bois sous l'établi. Savoir à l'insu, c'est bien ça. À quoi les auteurs ont ajouté le “e” de toutes ces femmes, le “e” muet de ce qu'elles disent ou pas toutes un peu ; fixées qu'elles sont dans un geste, parfois deux, dérobade pour les unes et silence au fond des yeux pour d'autres, sourire éclatant, voire absence révélée dans des gestes hagards.
L'une chante, l'autre pas. Magnifiquement composé, il faut passer une couverture aveugle (sans nom ni titre), aux mauves très doux sur fond de motif papier peint (dessin réalisé par Claire Colin-Colin), pour découvrir presque une centaine de photographies issues d'archives familiales.
Superbe travail de reproduction, respectant les défauts et usures de chaque cliché, les plis dont ils se marquent parfois, ajustant au plus près les N&B, des purs au sépia jusqu'aux couleurs délavées des années 70.
Agrémenté d'un CD d'entretiens d'archives, À l'insue est un peu de nos enfances lointaines.

Véronique Chassepot-Vandersenden
Librairie Goulard - Aix-en-Provence (13)



ISBN : 978-2-915971-16-3
Éditions de l'association Précipité (Var) - 2009 - 19 euros

Laure Maternati et Bat Sheva Papillon vivent dans le Var

Accès directs :