L'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) lance pendant cinq jours, à Marseille, une invitation à penser et à débattre en s'appuyant sur les sciences sociales et leurs outils.


Climat, biodiversité, paysage, nourriture, corps, genre, animalité, mobilisations... De l'anthropologie à l'économie, en passant par l'histoire, la sociologie ou la philosophie, "Allez savoir" propose de remettre en question nos certitudes sur la nature en nous faisant entrer dans le jeu des sciences sociales. Du 25 au 29 septembre, le festival se décline en conférences, spectacles, expositions, projections, activités ludiques, éclairs poétiques et visites coup de cœur au sein du patrimoine marseillais.



Une programmation pluridisciplinaire

L'événement offre à tous de circuler dans divers lieux de la ville (centre de la Vieille Charité, bibliothèque de l'Alcazar, musée d'Histoire de Marseille, cinémas La Baleine et Montévidéo) et d'explorer des thématiques, des savoirs, où sciences, arts et patrimoine dialoguent. Son ambition est de multiplier et de diversifier les formats et les approches pour offrir aux visiteurs des clés de lecture du monde d'aujourd'hui et pour partager les outils des sciences sociales.

Pour cette première édition, plus de la moitié des propositions sont des tables rondes dont l'objectif est à la fois d'approfondir les sujets et de provoquer des échanges entre les chercheurs et le public. Selon Odile Thiery, chargée de communication du festival, « en tant que citoyen, on a besoin de mieux connaître les recherches afin d'éclairer notre point de vue ». Cependant, les partenariats avec des acteurs locaux (telles les éditions Wildproject) permettent une ouverture artistique.

Toutes les animations sont gratuites (sauf celles inscrites dans les programmes d'Actoral et de La Baleine) et en entrée libre (sauf les visites coup de cœur dans les musées, les randonnées en bibliothèque et les balades urbaines, sur réservation). L'occasion de rencontrer de nombreux auteurs, historiens, anthropologues, philosophes, sociologues, économistes, géographes, artistes, poètes, journalistes, activistes, etc. Grâce au partenariat avec Libraires du sud, cinq librairies (La Boîte à histoires, L'Hydre aux 1000 têtes, La Réserve à bulles, L'Attrape-mots et Imbernon) présenteront leurs ouvrages afin de prolonger la réflexion.


Démocratiser les sciences sociales

Avec ce festival, temps de réflexion, de partage et de rencontres, l'EHESS s'inscrit dans une nouvelle dynamique. L'École souhaite en effet sortir de l'enceinte universitaire et promouvoir ses recherches. Il s'agit de réinscrire les sciences sociales dans le débat public, où elles ont méconnues.

C'est de ce constat qu'est né "Allez savoir", comme le précise Odile Thiery : « Aujourd'hui, le terme de "sciences sociales" n'est pas tout de suite identifié. La référence aux humanités, aux sciences humaines est plus répandue. Mais ces terminologies remettent l'humain au centre là où le festival souhaite déplacer le regard, à l'exemple de la table ronde "Les plantes font-elles société ?" La recherche fondamentale est globalement remise en question dans les sciences. Quelle est son utilité, à partir du moment où elle n'est pas adossée à une industrie, à un développement économique ? Cette question est au cœur des enjeux du festival. »


Le choix de Marseille

L'EHESS est présente dans quatre villes : Paris, Lyon, Toulouse et Marseille. Si c'est cette dernière qui a été choisie pour accueillir le festival, c'est en grande partie pour des raisons historiques. En effet, l'École y est implantée depuis quarante ans. Pour rappel, l'EHESS a été créée à Paris en 1947, à la suite du démantèlement de l'École libre des hautes études (ELHE) de New York et du rapatriement d'une partie de son corps universitaire. L'ELHE avait été fondée en 1942 à New York par Claude Lévi-Strauss, Gustave Cohen, Henri Focillon, Jacques Maritain et Jean Perrin, et était dirigée par Alexandre Koyré. Cette institution regroupait des chercheurs francophones en exil aux États-Unis, ayant fui la France occupée ou le régime de Vichy pour raison politique ou du fait de leur confession. Depuis cet épisode, un lien s'est tissé avec Marseille, alors lieu de transit de ces intellectuels vers les États-Unis.

Le partenariat avec la ville de Marseille est porté à la fois par le réseau des musées, le réseau des bibliothèques et la direction des Affaires culturelles. Il repose sur un apport en services, mais également sur une coopération scientifique et culturelle. Xavier Rey, directeur des musées de Marseille, et Sophie Dehayes, chargée de mission, participent au comité scientifique de la manifestation, composé de chercheurs et de journalistes. Odile Thiery, Agnès Belezet (coordinatrice du festival) et Sophie Lemaire (chargée de production) travaillent à la mise en œuvre de la programmation sous le pilotage de Victor Demiaux, de l'EHESS. Les chercheurs du centre Norbert Elias, installé à la Vieille Charité depuis 1984, participent au comité scientifique et interviennent dans plusieurs événements.


"Allez savoir" au futur

L'EHESS souhaite faire de ce festival un rendez-vous annuel. En 2020 se dérouleront, à Marseille, deux événements qui seront à prendre en compte : le congrès mondial de l'Union internationale pour la conservation de la nature 2020 (UICN) et la biennale Manifesta.

« Le thème ne sera pas forcément le même que cette année, mais la nature restera au centre. Le terme est très polysémique. "Je suis de nature agréable" : ce mot permet de sortir de la verdure, il ouvre sur d'autres notions, ce qui est naturel, surnaturel. Le thème du travail, par exemple, n'est pas abordé cette année. Est-ce naturel de travailler ? »

Cette première édition a dû faire l'impasse sur certaines disciplines, comme les sciences cognitives. Pourtant, à Marseille, les laboratoires de neuro-sciences sont assez actifs. « Nous devons creuser la spécificité du territoire. Tant dans les domaines de la recherche que dans les thématiques. La Méditerranée, bien sûr, sera l'un des sujets à aborder. Comme l'Afrique, qui est proche. Il faut que le projet se tourne aussi vers ce territoire d'un point de vue social. »


Consulter le programme : www.allez-savoir.fr

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES

2 rue de la Charité
13002 MARSEILLE
04.91.14.07.27
www.ehess.fr

Accès directs :