À l'initiative de la Ville et de l'Office de tourisme, ce nouveau festival construit en quelques mois a déferlé sur la ville d'Arles du 22 au 25 février 2018. 4 jours de festivités, 80 propositions : des spectacles, des ateliers, des lectures, des visites commentées… pour célébrer « le bonheur de lire » et favoriser « la lecture sous toutes ses formes ».

Et les organisateurs d'expliquer : « Célèbre pour son patrimoine et ses traditions, connue dans le monde entier comme capitale de la photographie et de l'art, Arles est aussi une ville du livre avec la présence de la quasi-totalité des métiers de la filière et de nombreuses manifestations culturelles en lien avec l'édition. Il était naturel (...) de valoriser ces atouts en créant un nouveau festival ouvert à tous, avec des manifestations gratuites pour la plupart. »


Des lieux du livre, mais pas que...

Parmi les partenaires de cette première édition, on compte des dizaines de professionnels du livre : maisons d'édition, librairies, bibliothèques, diffuseurs, relieurs, mais aussi l'association du Méjan, le Collège international des traducteurs littéraires, le Festival Paroles Indigo… et de nombreux auteurs - dont Sylvain Prudhomme, le "chouchou" des Arlésiens - invités pour des rencontres, lectures, ateliers et dédicaces dans toute la ville.

Le festival a même dépassé les frontières du livre ! De l'École nationale supérieure de la photographie au Musée départemental Arles antique, en passant par l'espace Van Gogh et divers lieux culturels (ou pas), une ribambelle de petits et grands rendez-vous se sont succédés. Et c'est bien la diversité des lieux et des propositions qui a fait la richesse de l'événement.

Notons notamment deux temps forts particulièrement festifs (et, diront certains, populaires) : la soirée d'ouverture, vendredi au théâtre d'Arles, en présence de personnalités invitées à présenter leurs coups de cœur ; et le "grand rassemblement" des amoureux du livre, samedi sur la place de la République, pour une photo-souvenir où chacun pouvait se montrer avec son livre préféré.

Pour reprendre les termes d'Hervé Schiavetti, maire d'Arles, « vive le livre » et « longue vie à "Arles se livre" » !


Accès directs :