Depuis mars 2019, la mairie de Cannes invite les internautes à suivre chaque mois un écrivain différent ayant séjourné dans la ville entre 1860 et 1960. Douze épisodes publiés au fil de l'année sur le site du réseau des médiathèques.

Baie et port de Cannes - Photos Library of Congress


Victor Hugo, Chateaubriand, Stendhal, Guy de Maupassant, Scott Fitzgerald, Hemingway... D'un siècle à l'autre, de nombreux auteurs ont connu, vécu, senti, fêté Cannes et la Côte d'Azur. En douze chroniques littéraires, José Cucurullo - ancien directeur des bibliothèques de Cannes - dessine le portrait d'une ville et d'un littoral qui ont été - et restent - une grande source d'inspiration pour les artistes venus d'ici et d'ailleurs.

Ce feuilleton narratif met en avant les auteurs (récits littéraires et expériences personnelles), mais aussi des périodes et des genres emblématiques de Cannes : le voyage romantique et le roman naturaliste au XIXe siècle, l'entre-deux-guerres et sa "génération perdue", les années d'après-guerre avec le polar et le "nouveau roman", et quelques thématiques emblématiques du territoire (la mer, l'aventure, le cinéma, la rencontre des cultures...).

À travers son réseau de médiathèques, la mairie de Cannes propose différents espaces d'expression écrite. Le web-feuilleton littéraire s'inscrit ainsi dans un ensemble de propositions intitulé "Autour de l'écriture..." : le concours "Écrire Cannes", des master classes et ateliers, les Rencontres littéraires de Cannes... pour permettre à chacun de laisser libre cours à sa créativité !

 

Extrait du 1er épisode : "un rêve éveillé de Guy de Maupassant"

« Je me suis amusé à écrire chaque jour ce que j'ai vu et ce que j'ai pensé (...) J'ai vu de l'eau, du soleil, des nuages et des roches - je ne puis raconter autre chose - et j'ai pensé simplement, comme on pense quand le flot vous berce, vous engourdit et vous promène. » (Sur l'eau, Guy de Maupassant, 1888)

Lire le 1er épisode

 

Extrait du 2e épisode : "Scott Fitzgerald, entre deux nuits à Cannes"

« Ils regardaient le littoral, avec sa frange de petites lumières, mystérieuses et attirantes, les grands jouets d'enfants, posés au bord de l'eau, dans lesquels on faisait brûler des chandelles, et qui étaient en fait de grands hôtels de luxe, l'horloge illuminée de la vieille ville... » (Un amour de la nuit, Scott Fitzgerald, 1925)

Lire le 2e épisode

 

Extrait du 3e épisode : "Hemingway au jardin d'Eden"

« Les Russes sont partis, les Anglais commencent à être pauvres, les Allemands sont ruinés et maintenant il y a ce mépris des conventions qui pourrait fort bien être le salut de toute la côte. Nous sommes des pionniers d'oser ouvrir la saison d'été que tout le monde considère encore comme une folie. » (Le jardin d'Éden, Ernest Hemingway)

Lire le 3e épisode

 

Accès directs :