Alors que les médias nous les présentent généralement de ce côté-ci de la Méditerranée - encore à la dérive, relogés, mal logés, délogés, pauvres, sans papiers, expulsés... - Mahi Binebine nous fait franchir la marge qui nous séparait d'eux. Il place notre regard juste avant le moment du départ, de l'exil. On y voit la souffrance et le vain espoir. Avec toute la justesse de son écriture, ce sont des ombres que l'auteur nous présente. Des clandestins des deux rives, quelques hommes, une femme, un bébé. En péril. On ne s'exile jamais par plaisir.

Virginie Domeny
Bibliothèque de Manosque



215 p. format 17 x 11. 9 euros
ISBN : 2-7526-0155-7
ISBN 13 : 978-2-7526-0155-1
Éditions de l'Aube

Derniers Titres parus de éd. de l'Aube

couverture du livre Je ris parce que je t'aime

Je ris parce que je t'aime

Je ris parce que je t'aime Fiodor et Lena sont jeunes et amoureux. Elle tombe enceinte. Ils sont heureux. Mais voilà, l'enfant qui naît est trisomique. La mère fuit. Le...

En savoir plus

couverture du livre Le triomphe d'une utopie

Le triomphe d'une utopie

Nous ne parlons que du travail - et du chômage - alors qu'il occupe si peu nos vies ! 10 à 12 % du temps d'une vie aujourd'hui, là où il comptait pour 40 % en 1936....

En savoir plus

couverture du livre Après les chiens

Après les chiens

Printemps 2017. Ghjulia Boccanera tombe par hasard à Nice sur le cadavre d'un jeune Érythréen. Automne 1943. Un jeune garçon emprunte régulièrement le sentier qui...

En savoir plus

Accès directs :