Fondée en 2005, l'association Libraires à Nice (cf. Dazibao n°7) vient de créer un site internet permettant de géolocaliser les ouvrages présents dans ses neuf librairies. Depuis le mois de juin, plus d'un million de titres sont ainsi disponibles en temps réel pour les Niçois – dans la limite des horaires d'ouverture des magasins.

Initiée par une cinquantaine de librairies parisiennes regroupée sous le nom de “Paris Librairies”, cette plateforme permet une remontée instantanée des stocks via Tite-live. Un libraire peut donc envoyer un client chez son confrère en toute connaissance de cause, ou un client repérer dans quelle librairie se trouve son livre avant de s'y rendre pour le trouver à coup sûr. Le livre peut également se réserver en ligne. Tranquillité d'esprit, gain de temps et de stationnement (ce qui n'est pas négligeable à Nice). Le site permet encore l'achat de contenus numériques via le site ePagine.

Comme l'explique Xavier Ollivrin, nouveau président de l'Association et responsable de la librairie BD Fugue Café : “Il est insupportable qu'un lecteur achète ses livres sur Amazon en pensant que ce sera plus rapide et moins cher. Nous devons exister sur internet, tout en offrant du conseil et de la proximité. Nous sommes neuf libraires et disposons en temps réel de plus d'un million de références ! ” Arguments que l'on retrouve sur le site des confrères parisiens : “65 librairies, 1 500 000 volumes, 500 libraires, 8 500 m2”.

Depuis l'échec du portail 1001libraires, les initiatives foisonnent pour tenter de rattraper le retard face aux géants de la vente en ligne, lesquels pèsent près de 16 % du marché. À l'heure où les grandes surfaces culturelles voient leur hégémonie remise en cause, il est essentiel pour les libraires indépendants d'être unis et de rester en contact avec un public le plus large possible.
Autre argument positif aux sites Libraires à Nice ou Paris Librairies, ils pourraient faciliter l'union de libraires dans le cadre de réponses à des marchés offrant un outil réactif et fonctionnel pour les commandes, voire, pourraient se rattacher à des systèmes de livraisons à domicile...

Accès directs :