Outre la venue de l'ancien président américain, il s'en est passé des choses à Avignon durant l'été 2019 ! Camili Books & Tea et La Mémoire du monde, deux librairies historiques de la ville, ont été reprises respectivement par Rihame Allouch et Marlies Giornal. Ces jeunes gérantes ont en commun de bien connaître le commerce qu'elles reprennent... et de ne pas manquer d'idée pour l'animer.

 

Camili Books & Tea

Quand on entre dans cette librairie anglaise-salon de thé, c'est le dépaysement assuré ! Créée en 1994 sous le nom de Shakespeare Books, la librairie est un lieu unique à Avignon avec son stock de 20 000 ouvrages en anglais (neufs et d'occasion) répartis sur 80 m2.

Depuis le 1er août, Rihame Allouch a repris Camili Books & Tea. C'est dans le cadre de ses études en littérature anglaise, et à l'occasion d'un stage, qu'elle découvre la librairie et le métier de libraire, aux côtés de l'ancienne propriétaire Camille Vourc'h. Suite à cette expérience très positive, elle n'hésite pas à accepter l'offre de vente que Camille lui fait un an plus tard. Les deux libraires travaillent ensemble plusieurs mois après la signature afin que la cession se fasse dans de bonnes conditions.

« Les clients sont contents parce qu'ils ont pu garder leurs habitudes, ils retrouvent les mêmes activités et la même ambiance. », explique Rihame. Atelier de langue des signes, groupe de conversation, cours d'anglais… Si la jeune libraire poursuit les activités phares qui ont fait le succès de la librairie, elle met son grain de sel dans l'agenda avec des nouveautés comme les ateliers interactifs « pour apprendre l'anglais en s'amusant » (ouverts aux enfants de 5 à 12 ans). « J'aimerais aussi intégrer un rayon de développement personnel et un rayon LGBT, et apporter ma touche personnelle à la carte du salon de thé avec de nouvelles spécialités. Camille faisait bien les cookies, mais ce n'est pas mon cas ! ».

Satisfaite du bilan de ces premiers mois, la jeune libraire compte bien que Camili Books & Tea reste un lieu vivant et convivial, une parenthèse anglaise au cœur d'Avignon.

 

La Mémoire du monde

Depuis plus de quarante ans, la librairie généraliste propose aux lecteurs avignonnais un fonds riche en sciences humaines, théâtre, poésie et littérature. Créée par Jacques Courtieux en 1974, elle a connu au fil des décennies plusieurs propriétaires. Marlies Giornal l'a reprise en juillet 2019 : « Avant de racheter la librairie, je la connaissais déjà très bien. Je suis née à Avignon, mes parents et moi-même étions des clients de longue date ».

Après avoir étudié les Beaux-Arts en Belgique pendant quelques années, Marlies revient s'installer dans sa ville natale. Un premier projet d'ouverture de librairie à Uzès se met en route, avec pour compagnons Stéphane et Anne-Laure Tristant, alors gérants de La Mémoire du monde. Finalement, le projet se transforme… en reprise de La Mémoire du monde ! En effet, les deux libraires ayant choisi de déménager dans le sud-ouest, Marlies est la candidate parfaite pour prendre leur relève. Car en plus d'être une fidèle cliente de la librairie, cette dernière connaît bien le monde du livre : elle est l'auteure de deux albums de bande dessinée publiées aux éditions Un jour/Une nuit et a suivi une formation à l'INFL (Institut national de formation à la librairie).

« Je suis très heureuse de ces premiers mois, je prends mes marques petit à petit et la clientèle est fidèle, même s'il y a des travaux devant la librairie », raconte la jeune libraire. Et des travaux, il y en a eu aussi à l'intérieur : suite à une campagne de financement participatif, elle a entièrement rénové la réserve pour en faire un espace dédié aux rencontres d'auteurs. « La Mémoire du monde a toujours organisé des rencontres, c'est un lieu d'échanges, je souhaite garder et renforcer cet esprit. » Par ailleurs, un atelier d'écriture (un jeudi sur deux) et un club de lecture sur Albert Camus (à partir de décembre) sont au programme.

Autres nouveautés à signaler : la création d'un rayon imaginaire et d'un rayon papeterie, avec des articles que Marlies dessine elle-même. Des cartes postales sont d'ailleurs déjà à la vente. Une jolie façon d'allier ses deux passions : la librairie et le dessin.

Accès directs :