“Le bonheur – sur lequel on a tant raisonné et déraisonné –, consiste à avoir beaucoup de passions et beaucoup de moyens pour les satisfaire.”
Charles Fourier


Consciente de la richesse offerte par le foisonnement d'acteurs de la chaîne du livre sur son territoire, la communauté de communes Pays de Forcalquier – Montagne de Lure s'est engagée dans une stratégie d'accompagnement qui lui vaut, depuis juin 2006, le label “Pôle d'Excellence rurale, Pays du livre et de l'écriture”.
Le projet de Maison des métiers du livre, qui avait émergé en 2005, y a trouvé les moyens de sa réalisation : accueillir et fédérer, au sein d'un équipement, des entreprises et des associations œuvrant pour le livre (éditeurs, imprimeurs, graphistes…).
La mise en œuvre du projet est passée par une succession d'étapes, allant de sa définition à son édification, en passant par le choix de sa localisation, sa composition fonctionnelle, sa conception architecturale, son mode de gestion et d'animation... Chacune de ces étapes a été conduite dans une logique de concertation animée par les élus de la communauté de communes, en relation avec les acteurs du livre dans leur diversité.

Le principe de réhabilitation a été privilégié de façon à limiter l'extension urbaine, maintenir l'activité en centre ville et reconvertir un patrimoine communal désaffecté (une ancienne gendarmerie !), s'inscrivant en cela dans une logique de développement durable. Le programme architectural s'inscrit en outre dans une démarche de qualité environnementale qui intègre en particulier les meilleures conditions d'exposition et d'éclairement (grandes ouvertures, espaces traversants), une isolation du bâtiment par l'extérieur (fibre de bois), la minimisation des dépenses énergétiques et le recours aux énergies renouvelables (réseau de chaleur bois énergie sur l'ensemble du site, brise-soleil photovoltaïque...). Une surface de 1 200 m2, répartie en 640 m2 de bureaux et ateliers – permettant d'accueillir jusqu'à 15 entreprises et une trentaine de salariés – et 560 m2 d'espaces mutualisés (salles de réunion et formation, petit stockage, espace reprographie, salle d'exposition ouverte au public, etc.).
Coût de l'opération : 1 652 000 euros (1 360 000 euros de travaux + frais de conduite de projet). Financement : Europe (FEDER), État (Pôle d'excellence rurale), Conseil régional, Conseil général et Communauté de communes.

Une situation géographique intéressante, un cadre de travail agréable et des loyers raisonnables, amènent cet équipement, trois mois avant son achèvement, à 60 % de réservation. Que tous les professionnels intéressés n'hésitent pas à se renseigner et à visiter les lieux. La Maison des métiers du livre sera officiellement inaugurée le 16 septembre. Suivront trois jours de festivités et de rencontres organisées par l'association Éditer en haute Provence et animées par tous les acteurs du livre de Forcalquier. Journées placées sous les ailes de l'utopie communautaire et de la passion artistique et dont quatre femmes seront les ardentes invitées : “Cette fête d'ouverture, nous souhaitons la vivre et la réaliser dans l'esprit qui nous réunit depuis 2005 autour de ce projet de création d'une maison des métiers du livre. Cet esprit nous le retrouvons dans l'œuvre de Charles Fourier expliquée par la philosophe Simone Debout, avec la chanteuse Angélique Ionatos, la peintre Marie Morel et la comédienne Annie Rhode (Cie Tout Samba'L). Faire de ce lieu utopique dont nous avons rêvé le “bon lieu” où nous pourrons vivre et travailler ensemble.”


Programme sur www.lektiecriture.com/blogs/edition

Accès directs :