Patrick Joquel nous offre un conte philosophique. La Terre se raconte... naissance, peuplement, arrivée des animaux, des Hommes ; espoir qu'elle met en eux, en leur capacité d'adaptation, qu'elle s'efforce d'enrichir en leur offrant fruits, terre, pluie, feu... Puis viennent les créations humaines, les machines qui blessent, salissent et polluent. La Terre étouffe, seuls quelques rêveurs la surprennent encore. Arrivera-t-elle à survivre ?
Ce conte est magnifiquement illustré par les tableaux de Nathalie de Lauradour, où elle effectue un travail de matière et de construction en technique mixte et collages peints. Les formes sont suggérées, voire destructurées, comme pour rappeler qu'il est parfois indispensable de mettre une certaine distance. “Au départ, explique-t-elle, l'émotion est rendue palpable par les couleurs et la matière superposées comme des strates de mémoire. Les matières premières sont travaillées sous une forme essentiellement picturale grâce au procédé de la technique mixte, qui permet de les rendre plastiquement intéressants.” Les silhouettes qui hantent les mondes imaginaires de Nathalie de Lauradour nous livrent des morceaux de leurs rêves, de leurs aspirations, de leur sagesse aussi, comme autant d'appels à l'aide dans un monde inexorablement déshumanisé.

Thierry Bonnety
Médiathèque de Saint-Raphaël (83)



ISBN : 978-2-89540-455-2
Éditions Les 400 coups - 2010 - 13,90 euros

Derniers Titres parus de Patrick Joquel

couverture du livre Terre ! Terre !

Terre ! Terre !

Terre ! Terre ! Ton désir d'une planète ronde au creux de la main, tu joues aux jeux des hommes. Aimer. Construire. Imaginer. Aimer surtout, avec douceur, bienveillance...

En savoir plus

couverture du livre Ecoute

Ecoute

J'entends une pie jacasser l'écureuil. Mais j'ai beau tendre l'oreille je n'arrive pas à entendre les kakis mûrir. Ni mes os me grandir jusqu'à les cueillir.

En savoir plus

Accès directs :