Née en 2018, l'ACLF constitue un réseau de plus en plus étendu rassemblant les correcteurs de toute la France, souhaitant échanger et promouvoir leur profession, trop longtemps laissée dans l'ombre. L'association est rapidement devenue un porte-étendard de la correction et tisse un lien avec les autres corps de métiers du monde de l'écriture. 

Ses actions gravitent autour de quatre grands axes qu'elle a définis dès sa création : 

 

  • Fédérer les correcteurs, rompre leur isolement et provoquer un mouvement d'entraide et de solidarité dans le milieu.
    L'ACLF partage sur son site Internet les coordonnées de ses adhérents, transmet des offres d'emploi et organise toute l'année des rencontres et des tables rondes.
  • Promouvoir la profession et la valoriser auprès des autres secteurs de l'écrit.
    L'association est présente dans de nombreux salons (Livre Paris, Salon du livre et de la presse jeunesse, etc.) et compte parmi ses partenaires des institutions publiques (agences régionales du livre, ministère de la Culture, collectivités) et des structures professionnelles (syndicats de correcteurs, Association des traducteurs littéraires de France). Elle est également très dynamique sur les réseaux sociaux. 
  • Représenter le métier, le défendre et tenter d'améliorer ses conditions de travail.
    Diffusée en 2020, l'enquête "Profession : correcteur" a permis de mettre en lumière les pratiques de la relecture-correction, ainsi que les différents profils représentés. D'autres recherches ont depuis été menées pour comprendre les enjeux liés aux conditions de travail. La création d'une grille tarifaire claire est ainsi l'un des grands défis que l'ACLF se propose de relever. Une vidéo en ligne de 45 minutes explique d'ailleurs comment fixer le montant de ses prestations.  
  • "Former et informer, aider les correcteurs débutants à comprendre les enjeux du métier ainsi que leurs droits et leurs devoirs, tout en favorisant les échanges avec leurs pairs".

L'association propose toutes sortes d'aides informatives à ses adhérents, qu'ils soient experts ou nouveaux entrants. La mise en place de temps d'échanges entre professionnels, lors de séminaires ou d'ateliers dédiés, permettront également d'augmenter le volume d'outils ou de documents diffusés et d'alimenter encore le volet relatif aux formations. 

 

Site Internet et adhésion

Miroir numérique de l'ACLF, son portail prend la forme d'une base de données utile pour comprendre en détails ses objectifs et les spécificités du métier. De nombreux outils sont à disposition, dont un annuaire qui permet de trouver les membres présents à côté de chez soi grâce à une recherche par région.

 

Découvrir le site Internet de l'ACLF 

Accès directs :