Les Regards croisés d'auteurs nous invitent à entrer directement au cœur de leur langue et nous donnent envie d'aller feuilleter, dévorer, emprunter, acheter, (re)commander, exposer... les publications de ces écrivains qui vivent près de chez nous. L'objectif est de favoriser des duos singuliers, d'offrir à lire une diversité de styles et de tons. L'Agence contacte un auteur à qui elle propose de former un duo ou constitue elle-même ce duo, puis une fois le tandem établi, lui commande un texte. La forme est libre, à partir du thème retenu par les auteurs si tant est que ce thème s'attache à un maillon de la chaîne du livre.

C'est cette fois-ci sur une proposition de l'Agence que Franck Pavloff et Patrice Favaro, jouissant l'un et l'autre d'une belle reconnaissance, nous ont donné la mesure d'un éloignement choisi – des centres, des bruits et des trépidations –, éloignement d'un certain paraître dont malgré tout, il est bien difficile de faire la complète économie.

Franck Pavloff, romancier vivant dans les Hautes-Alpes, a invité Patrice Favaro, installé maintenant dans les Alpes de Haute-Provence après s'être longtemps niché dans le plus haut village d'Europe (au cœur du Queyras), à échanger leurs expériences et ressentis mutuels. Comment vit-on la ville et l'effervescence du microcosme éditorial, de si haut de si loin de si calme ?

Il y a bien longtemps que ces deux auteurs ne s'étaient vus... l'occasion pour eux de renouer des liens et d'interroger ce Grand écart auquel l'un et l'autre, se livrent parfois, tantôt avec étonnement, tantôt avec plaisir.

Télécharger le dossier

Derniers Titres parus de Patrice Favaro

couverture du livre Queyras : récit

Queyras : récit

« Le Queyras est une île. Tu me l'as souvent répété : dans toute île, tôt ou tard, on finit par tourner en rond. Trop longtemps, j'ai repoussé le moment de reprendre...

En savoir plus

couverture du livre Empreinte digitale

Empreinte digitale

Empreinte digitale Tout commence à Paris, par un coup de fil reçu sur le téléphone portable de Ramzi, dans le bar de quartier qu'il aime à fréquenter : le George O'...

En savoir plus

Accès directs :