Créée en 1991 à Châteauneuf-de-Grasse, petite ville de 4 500 habitants située dans les Alpes-Maritimes, la librairie Expression a connu de nombreuses modifications. Maison de la presse, puis librairie-papeterie-presse, puis librairie- papeterie-presse-bazar, c'est à partir de 2006 que l'enseigne trouve enfin la bonne formule en intégrant un espace café-bar ! “Dans un petit village comme le nôtre, nous avons vu la montée en puissance des chaînes et des hypermarchés, qui ont progressivement développé la papeterie et se sont emparés de la presse. Nous avons dû évoluer et nous diversifier”... et dégager des marges pour tenter de pérenniser l'activité.

Cependant, si pendant deux ans le chiffre d'affaires a augmenté progressivement, l'essor du commerce en ligne, la modification des habitudes d'achat, les faibles remises concédées par les distributeurs, ont eu raison du soutien des banques et de la santé des librairies. En 2009 les encours de crédits ont commencé à diminuer, tout comme les autorisations de découverts. Dans un cycle que malheureusement trop de libraires connaissent, les distributeurs ont demandé des paiements comptants, des éditeurs ont fermé leur compte, ont refusé les commandes, et l'offre diminuant, la librairie est passée de cinq salariés à... un seul, Jean-Paul Paillard, le créateur de la structure.
Pour juguler la dette il dépose le bilan. Le mandataire lui permet de poursuivre l'activité et c'est alors qu'il s'associe avec Véronique Mazoyer : “Elle a choisi de relever le défi avec moi. Nous avons négocié la dette et l'avons lissée dans le temps ; certes nous sommes endettés auprès de certains fournisseurs pour encore 5 ou 10 ans mais nous relevons la tête et connaissons une croissance à deux chiffres.”

Les raisons de cette croissance résident dans la diversification de l'offre : mariage des livres avec les jeux éducatifs et jeux de sociétés, développement de l'espace café, mise en place de partenariats avec des cavistes pour la réalisation de coffrets dégustations livres/vins, instauration d'ateliers pour enfants tous les mercredis, de soirées de dégustation de vins tous les vendredis, de soirées jeux pour les adultes une fois par mois : “Nous organisons aussi des dédicaces d'auteurs mais nos clients disent que dans ce cadre ils se sentent obligés d'acheter... Nous les limitons donc au vendredi après-midi parce qu'elles sont suivies d'une dégustation, et l'auteur rencontre les lecteurs dans un cadre moins formel ! Nous privilégions l'aspect festif et les rencontres humaines”.

La librairie compte aujourd'hui 135 m2 pour 6 000 références et le CA connaît une croissance de 35 % par an. Privilégiant ce qu'ils nomment “le camp de l'artisanat, de l'intergénérationnel et de l'inter-public”, ils s'attachent au conseil et à la proximité. Quant au numérique, ce n'est à ce jour ni une attente de leurs clients ni la leur.

Accès directs :