Transit, c'est une identité éditoriale forte qui valorise depuis 2012 l'esprit critique, les ouvrages d'actualité ou peu représentés. L'association, portée par ses 12 bénévoles, se bat pour continuer d'exister depuis 2020 : déménagement, appel au don (lors du second confinement) et demande de subvention.

 

L'ancien local ayant été repris par son propriétaire, la librairie a élu domicile au 51 Boulevard de la Libération à Marseille en mars 2021. L'atmosphère est chaleureuse et les lieux spacieux. Au centre de la pièce principale un large présentoir en bois met en avant une sélection d'ouvrages d'actualité. Autour, la plupart des livres sont classés par thématique en lien avec les sciences humaines et sociales : questions de genre, mobilisations sociales, colonialisme, immigration, écologie, histoire, antifascisme etc. Le rayon Littérature s'articule autour de la critique sociale. Enfin les deux étagères situées sur la mezzanine sont remplies de livres d'occasion et de jeunesse, soigneusement choisis pour inciter au débat.  

 

Des interventions dans et hors les murs de la librairie 

Désireuse de participer à la vie de quartier, l'équipe organise des évènements réguliers tels que des débats, des conférences, des présentations d'ouvrages. Les « rencontres demeurent l'ADN de la librairie-associative » pour le responsable de la librairie Michel Touzet. Les nouveaux locaux sont un lieu d'expression pour les lectures hybrides et les paroles souvent peu entendues. Ainsi une discussion mémorable sur les enjeux féministes liés à la grossophobie en mars 2020 a pu avoir lieu, menée par Anouch, membre du collectif « Gras Politique » et la sociologue Solenne Carof ; ou encore le moment privilégié avec le politologue Ugo Palheta sur la montée du fascisme en France. En suspens depuis mars 2020, ces rendez-vous reprennent progressivement.

Comme le souligne la présidente bénévole Nora Mekmouche, l'objectif est de développer des « interventions dans et hors les murs de la librairie ». Revenant sur les origines de la librairie associative, elle rappelle que son histoire commence sans local, dans des centres sociaux ou culturels des quartiers Nord de Marseille. Aujourd'hui encore, ce nomadisme contribue à la « convergence de réseaux multiples très engagés ». Régulièrement invitée à tenir des tables lors d'évènements dans la région, la librairie a participé notamment au « Village en Transition » le 6 juin 2021, lancé par le collectif « Marseille en transition », axé sur les alternatives écologiques et économiques.

 

L'épreuve du Covid : l'importance des réseaux « amicaux » et des premières subventions

Comme l'ensemble du monde du Livre, la librairie Transit a dû s'adapter au contexte sanitaire. Lors du deuxième confinement, l'enjeu est alors « d'innover avec les moyens dont on dispose : click and collect, lectures sur internet… » explique Nora Mekmouche. Face au manque de ressources, la librairie lance des appels au don. Elle peut compter sur le soutien de leurs « réseaux d'amis », régulièrement sollicités pour loger les auteurs, aider au déménagement, obtenir des locaux pour les rencontres, suggérer des ouvrages etc.

Ces difficultés économiques conduisent la librairie à déposer pour la première fois une demande de subvention auprès de la Drac et de la Région en 2020 puis en 2021 afin de renouveler leur matériel et développer leur fonds de livres. Afin d'accroître leur visibilité, ils travaillent à la modernisation de leur site internet avec notamment l'accès au catalogue en ligne.

Accès directs :