La Friche Belle de Mai est une scène importante de la vie culturelle marseillaise installée dans les anciennes usines de la Seita. Sur 45 000 m2, elle regroupe plus de 60 structures professionnelles et 400 personnes en activité quotidienne (www.lafriche.org).

Il manquait dans ce vivier artistique un lieu dédié à la littérature. La rencontre de Philippe Foulquié (directeur de la Friche Belle de Mai) et de Pascal Jourdana (animateur et journaliste littéraire) pallie aujourd'hui ce manque avec l'ouverture de “La Marelle – Maison des projets d'auteurs”, dans l'ancienne maison du directeur de l'usine Seita. La Marelle ouvre ses portes en ce mois de juin. L'association Des auteurs aux lecteurs (ADAAL) s'associe à la maison d'édition Le bec en l'air, qui déménage de Manosque pour développer ce projet ambitieux. Un programme de résidences et d'activités sera proposé dès 2010, modeste tout d'abord mais appelé à monter en puissance dans les deux années suivantes afin d'atteindre le rythme souhaité en 2013. Le lieu fonctionnera alors en activité permanente.

Les postulats de La Marelle :
- Être ouverte à tous les projets d'auteurs. Sera “auteur” tout porteur d'une écriture artistique, quels que soient sa forme ou ses champs d'écriture (roman, poésie, théâtre, jeunesse, écritures radiophoniques, électroniques, mais aussi illustration, écriture photographique, musicale, etc.) ;
- Croiser au maximum ses propositions avec les autres activités et créations artistiques de La Friche ;
- S'intéresser, dans le même esprit, aux offres portées par les structures de la ville et de la région, commerciales, associatives ou publiques, travaillant déjà dans le domaine de l'édition et de la “vie littéraire”.

Accès directs :