À la demande de la Société française des intérêts des auteurs de l'écrit (Sofia), du Syndicat national de l'édition (SNE) et de la Société des gens de lettres (SGDL), l'institut Médiamétrie a mené une enquête en ligne auprès de 1 500 personnes sur les « usages des livres numériques, audio et imprimés pendant la première période de confinement du printemps 2020 ». L'étude révèle une intensification de l'activité, une diversification des supports avec un essor particulier des livres numériques.

 

 

À partir de l'enquête effectuée en ligne entre le 13 et le 20 octobre 2020, Médiamétrie observe les réponses de 1 500 personnes, âgées de 15 ans et plus. L'objectif étant « d'étudier l'évolution des comportements pendant cette période si particulière, de mesurer l'apparition de nouveaux lecteurs ou de nouvelles pratiques de lecture et d'interroger la pérennisation de ces résultats ».

 

La lecture : top 5 des activités durant le confinement

La lecture de livres se trouve dans le top 5 des activités médias durant cette période.

  • 64 % des des Français de plus de 15 ans ont lu au moins une fois des livres imprimés ou numériques
  • 39 % ont lu ou une à plusieurs fois par semaine
  • 25 % ont lu quotidiennement

Le confinement a incité les personnes à accroître leur pratique : les lecteurs de livres papier sont ceux qui ont le plus augmenté leur temps de lecture (24 % d'entre eux), suivis par les lecteurs de livres audio (15 %) et ceux de livres numériques (14 %). Un engouement qui se retrouve dans les niveaux de ventes : 60 % des lecteurs ont acheté au moins un livre, en priorité sur les boutiques en ligne de grandes surfaces spécialisées comme la Fnac ou Cultura (18 %), devant la librairie indépendante en click & collect (17 %) et Amazon (16 %).

 

Une diversification des pratiques et des supports...

Le livre numérique est le support qui obtient la meilleure progression : 35 % des Français de plus de 15 ans déclarent en effet avoir lu un livre numérique ; ils n'étaient que 25 % dans le baromètre de janvier 2020.
Le livre audio numérique a aussi connu un bel essor : 15 % des Français y ont eu recours pendant le confinement, contre 11 % en janvier. Les jeunes représentent évidemment la majorité des lecteurs numériques : la moitié des 15/34 ans sont aujourd'hui adeptes des formats dématérialisés et 27 % des parents ont découvert le livre numérique pendant le confinement.
8 % des lecteurs ont découvert un nouveau support durant les 6 derniers mois.
20 % des auditeurs de livres audio numériques ont commencé il y a moins de 6 mois.

L'étude s'intéresse aussi au prêt numérique en bibliothèque, relevant que 34 % des lecteurs numériques ont effectué au moins un prêt pendant le confinement, 19 % ont intensifié cette pratique, et enfin 7 % l'ont découverte.

 

...positive et durable

Pour la grande majorité des répondants, la lecture a été source de plaisir et d'évasion pendant cette période.
Ces changements devraient donc être durables : 26 % des lecteurs de livres (quel que soit le support) pensent que le confinement aura des résultats pérennes sur leurs pratiques de lecture, en particulier les 15/24 ans, les parents et les lectrices. Encore plus fort chez les lecteurs de livres numériques (36 %), les auditeurs de livres audio physiques (38 %) ou audio numériques (41 %). 

Télécharger l'étude

Accès directs :