Le Groupement des Auteurs de Bande Dessinée du SNAC (Syndicat national des Auteurs et Compositeurs) a présenté en octobre dernier au festival Quai des Bulles de Saint-Malo Le Contrat commenté. Un mode d'emploi du contrat d'édition pour les auteurs de bande dessinée, une imposante brochure téléchargeable de 195 pages. Bel exemple d'élan collectif, Le Contrat commenté est un outil pratique concocté dans le but d'aider les auteurs de bande dessinée à “mieux comprendre, mieux discuter ou négocier le contrat d'édition qui leur est proposé”. Avec l'aide d'Emmanuel de Rengervé, délégué général du SNAC, Alain Ayroles, Sébastien Cosset, Virginie Greiner et Cyril Pedrosa y décortiquent minutieusement les clauses successives composant habituellement ledit contrat, afin que les intéressés puissent en mesurer l'explicite, l'implicite, et tous les effets induits.

En préambule, pour mémoire, la définition du contrat d'édition : où il est rappelé qu'un contrat lie deux parties ayant l'une et l'autre des obligations réciproques…
L'ouvrage déroule ensuite les clauses du contrat. Chacune fait l'objet d'une explication de texte, de commentaires que cette clause appelle, puis d'une ou plusieurs contre-propositions dont un auteur pourra faire bon usage pour contourner amicalement la rhétorique éditoriale. Sont ainsi passés en revue, entre autres, la durée de cession, les droits cédés, les rémunérations et modalités de paiement, les délais de publication et le respect du droit moral…
Comptant pour la moitié du document, les annexes apportent de nombreux compléments et s'attachent notamment au coloriste de BD (réalisé avec le comité coloriste du Groupement), à la cession des droits numériques – assortie d'un “Argumentaire pour une bonne négociation numérique” rédigé par Fabien Vehlmann – et à la reddition de comptes.
Deux lexiques (la reddition en méritant bien un à elle seule !) et un index complètent ce remarquable travail, imaginé par un groupe de créateurs pour sa famille de créateurs dans un esprit de partage de compétences et d'entraide à faire pâlir certains…

En contrepoint, 26 dessinateurs ont croqué avec humour les difficiles relations que les auteurs entretiennent avec leurs éditeurs. Autant de dessins traduisant leur solitude et leur désarroi, dans un rapport de force jouant trop souvent en leur défaveur.  

Après l'initiative de l'Appel du numérique, la pétition en ligne lancée en mars 2010 afin de réclamer une concertation éditeurs/auteurs sur le traitement numérique de leurs œuvres (plus de 1 300 signataires à ce jour), les auteurs de bande dessinée du SNAC confirment une position de fédérateur au sein de leur fratrie, revendiquant haut et fort de ne pas être “la variable d'ajustement” de la chaîne.

Accès directs :