“Le livre est la première industrie culturelle d'Europe”, ainsi s'ouvre la Déclaration européenne pour le livre signée le 9 octobre dernier à la Foire de Francfort par 14 organismes européens pour le livre : le Département Promotion de la littérature et de la traduction du Goethe Institut (Allemagne), le Service général des lettres et du livre du ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique), le Département culture du ministère de l'éducation et de la culture (Chypre), la Direction littérature, édition et librairies du Ministère de la Culture (Croatie), le Département Culture du Gouvernement de la Catalogne (Espagne), le Centre national du Livre (France), la Fondation pour la culture hellénique (Grèce), le Centre national du livre et de la lecture (Italie), le Centre de la littérature lettone (Lettonie), l'Institut polonais du livre (Pologne), la Direction générale du livre, des archives et des bibliothèques au Secrétariat d'État à la culture (Portugal), le Centre national du livre (Roumanie), l'Agence slovène du livre (Slovénie) et le Centre d'information littéraire (Slovaquie). Soit 14 pays. Avec cette Déclaration, les 14 pays signataires s'engagent à “favoriser l'émergence de positions communes en faveur de la promotion” pour le “maintien de la diversité culturelle dans le domaine du livre”.



Trois domaines prioritaires sont définis :
- La défense du droit des auteurs (lutte contre le piratage des contenus, rémunération équitable de la création et facilitation des usages légaux) ;
- La réduction au plus bas du taux de TVA sur les livres, imprimés et numériques ;
- Le libre choix du lecteur, grâce à l'interopérabilité lui permettant de lire n'importe quel ouvrage sur n'importe quel appareil.



Cette déclaration est téléchargeable sur le site du CNL.

Accès directs :