Cette étude, menée par le DEPS (ministère de la Culture et de la Communication), mesure la valeur ajoutée de l'ensemble des branches culturelles dans l'économie française.

En baisse en 2014, la culture représente 44 milliards d'euros (2,3 % de l'économie française). Alors que l'audiovisuel, le spectacle vivant et le patrimoine connaissent une croissance continue, la presse, l'architecture et le livre confirment leur déclin économique. Affecté par le poids croissant de l'offre numérique, le commerce de détail se stabilise, mais à un niveau très inférieur à celui de 2007, date à laquelle cette branche amorçait sa chute.

L'emploi est en baisse (-5 %) par rapport à 2013 dans les branches culturelles, avec un repli des effectifs particulièrement marqué dans le livre et la presse. Totalisant 615 000 emplois en 2014, les branches culturelles représentent 2,4 % de la population active en emploi.

Télécharger l'étude

Accès directs :