Nouvelle traduction d'Alain Castets.

 

Encore un fois, le Souffle d'Or nous invite, autant qu'un livre peut le faire, à un autre regard sur le monde.
Cette nouvelle traduction du Tao Te King par Alain Castets veut nous sensibiliser à une autre compréhension de ce texte maintes fois traduit et commenté. Intention louable, généreuse et... téméraire. Il aura en effet fallu affronter trois écueils : le texte est issu d'une culture qui n'est pas la nôtre, il est écrit avec un alphabet qui n'est pas le nôtre, et surtout il veut dire l'Indicible.
De par ses origines laotiennes et son enracinement dans la culture occidentale, Alain Castets semble se placer, naturellement et avec bonheur, au seuil de ces regards croisés qui nourrissent ses choix de traduction, et par conséquent ses choix d'interprétation. Il aura compris aussi que seule une langue proche du poétique pourra dire un peu du Mystère de la nature du Tao et s'approcher d'une herméneutique du Silence qui tiendrait ensemble l'Être et Non-Être, l'Agir et le Non-Agir, le Vide et le Plein.
Cette nouvelle traduction aura peut-être le mérite, pour quelques lecteurs, de favoriser ce passage “d'une incompréhension triste à une Incompréhension Joyeuse” (Yvan Amar), du Tao et de son Mystère.

Christian Rouaix
Librairie Le Bleuet,
Banon (04)


ISBN : 978-2-84058-436-0
2012 – 12,20 euros
Éditions Le Souffle d'Or

Derniers Titres parus de Le Souffle d'Or

Accès directs :