Créées à Marseille depuis quelques mois, les éditions Gramond-Ritter reçoivent les honneurs de la presse locale et ambitionnent une renommée nationale. Sophie Gramond, gérante, peaufine son plan de communication et clôt notre entretien par "Il faut parler des livres !"


“Parler des livres” : qu'à cela ne tienne ! La maison d'édition prévoit de publier une douzaine de titres par an répartis comme suit :

4 à 5 livres de littérature : roman historique, roman contemporain, recueil de nouvelles illustrées par des artistes, en noir, au fusain, à l'encre de chine ou au lavis. Couverture mate à rabat. Tirage à 2 000 exemplaires en moyenne.
Déjà parus à ce jour :
- La lézarde et le caillou, correspondances entre Sylvie Durbec et Kristina Haataja, illustrées par Susana Lethinen,
- Retrouver Pétofi, roman de Gilles Ascaride illustré en noir et blanc par Melchior Ascaride,
- La femme du pêcheur de loup, recueil de nouvelles de Frédérique Louvard-Hilaire, illustré en noir et blanc par Julia Germain,
- Les lions de Mithra, roman historique de Jean-Christophe Piot.

5 à 6 livres pratiques, en quadri, format 16/20 sur papier épais. Tirage à 3 000 exemplaires en moyenne.
Déjà parus à ce jour :
- Les bons petits plats des copines, illustré par Anne Duprat,
- Dans le creux du Cap Canaille, carnet d'aquarelles d'Antoine Scantamburlo,
- L'agenda de Marina, un tour en Provence de Marina Agostini : une ville de Provence présentée chaque mois à travers photos, recettes, textes littéraires…
À paraître : un carnet d'Aquarelles sur la Provence par Josette Del Series.

1 beau livre. En préparation pour le mois de novembre, sur le thème des pêcheurs.

Le dialogue entre texte et illustration se veut la marque de fabrique de la maison d'édition.

Et derrière les livres… deux jeunes femmes, Sophie Gramond et Sonia Ritter.
Sophie Gramond est diplômée d'un master Management de l'édition et s'est essayée à différents métiers dans plusieurs maisons : attachée commerciale chez Édisud, assistance éditoriale au Petit Futé, éditrice chez Jeanne Laffitte et chargée des relations avec les diffuseurs chez Marianni Pinelli Provence. Après une formation à la création d'entreprise, elle se lance aujourd'hui de manière plus personnelle dans l'aventure de l'édition.

Sonia Ritter, elle, a créé en 1997 Lettres vives, une librairie généraliste à Tarascon. Elle s'occupe désormais également de la liaison avec le diffuseur et le distributeur : les éditions Gramond-Ritter sont diffusées par Cedif et distribuées par Casteilla.
Actuellement, les deux éditrices sont aidées par une stagiaire diplômée d'un master de Lettres.

Et autour des livres… le lieu
La structure est installée depuis quelques mois à la Station Alexandre (Marseille, 14e), ancienne gare de triage d'une huilerie du début du XXe, dessinée par Eiffel et entièrement restaurée, qui abrite aujourd'hui bureaux, restaurants et boutiques de services.
Le 22 février dernier, l'inauguration de la maison d'édition accueillait dans le magnifique Grand Hall Gustave des lectures d'auteurs - Gilles Ascaride, Frédérique Louvard-Hilaire, Sylvie Durbec et Jean-Christophe Piot - et des expositions d'artistes : linogravures de Susana Lethinen, dessins de Melchior Ascaride, fusains et encres de Chine de Germain Julia… tous nouvellement édités chez Gramond-Ritter.
Outre le prestige lié à l'adresse, l'inscription en zone franche permet également à la structure de bénéficier d'avantages fiscaux. Cependant, ces locaux représentent un coût important. L'avenir nous dira quels bénéfices les éditrices auront tiré d'un tel investissement…

Les éditions Gramond ont fermé leurs portes en 2011.

Accès directs :