À l'occasion de l'année événement BD 2020, et dans le prolongement des réflexions sur le lien des Français avec le livre et la lecture, le Centre national du Livre publie une étude sur le rapport des Français avec la bande dessinée. Menée par la société IPSOS, elle s'appuie sur un sondage réalisé en janvier 2020 auprès de 2 000 personnes âgés de 7 à 75 ans.

 Principales conclusions :

  • La lecture de BD est plus importante pendant l'enfance et les lecteurs sont plutôt masculins : 77 % des 7-15 ans et 43 % des adultes en lisent. Chez les jeunes lecteurs, 83 % sont des garçons, pour 53 % d'hommes chez les lecteurs adultes.
  • Les jeunes lisent en moyenne 12 BD par an contre 3 chez les adultes.
  • La BD papier reste largement privilégiée.
  • La majorité des BD lues est achetée neuve en grande surface spécialisée ou librairie.

 

L'album plébiscité !

  • Les thématiques les plus appréciées sont l'aventure et l'humour.
  • Le genre le plus lu est l'album (59 % des jeunes/31 % des adultes), suivi par les mangas (29 % des jeunes/ 13 % des adultes), puis les magazines spécialisés, les comics et enfin les romans graphiques.
    Astérix  et Largo Winch sont les albums les plus lus chez les adultes (Sisters et Tintin pour les plus jeunes). On notera que le nombre de lectrices (jeunes comme adultes) est supérieur au nombre de lecteurs masculin dans la catégorie des romans graphiques. Les plus cités sont Persépolis et l'Arabe du futur.
  • La lecture de BD est rarement exclusive : les plus jeunes lisent également des documentaires, des romans et des albums jeunesse tandis que l'adulte se plonge dans des romans et des livres pratiques.
  • Si la famille reste la principale prescriptrice des lectures d'enfants, pour les plus de 16 ans, les choix sont faits de manière autonome. Chez les enfants non-lecteurs, les recommandations d'un enseignant semblent avoir un impact fort.
  • La BD demeure associée au plaisir et à la détente pour tous. Cependant la pratique d'autres activités est le premier frein à la lecture de BD chez les enfants, quand les adultes préfèrent d'autres genres littéraires et manquent de moments à eux. Avoir plus de temps reste un levier important d'incitation à la lecture de BD chez tous les Français.

Accès directs :