Enseignant, communiquant, puis directeur de diffusion de la presse gratuite en Côte d'Azur, c'est avec passion que Gérard Chevassut lance en 1981 les éditions des Presses du Midi. À 75 ans passés et fort de 1 600 titres au catalogue, 500 auteurs, 110 nouveautés par an, sept salariés, une imprimerie, une librairie et une structure de diffusion, il fait aujourd'hui partie des éditeurs heureux !

Le groupe s'est construit au fil des années. L'activité d'édition a été tout d'abord renforcée par celle de l'imprimerie – “Il était important que nous puissions contrôler nos marges et notre coût unitaire. L'imprimerie nous permet de diminuer les charges et d'éditer presque à la demande” – puis de la diffusion et, il y a douze ans, par l'ouverture de la librairie généraliste Périclès à Toulon.

Si le volume du catalogue est impressionnant, la politique de la maison n'a pas toujours été claire : “Venant du monde de la communication, je me suis lancé sans savoir grand chose des droits d'auteur, et sans trésorerie solide. J'ai donc commencé par faire du compte d'auteur. Cette image nous poursuit encore aujourd'hui alors que cela fait presque quinze ans que nous n'en faisons plus !”. L'éditeur souligne par ailleurs qu'il reçoit plus de 450 manuscrits par mois, ce qui lui permet d'être sélectif !

Celui qui comme Molière souhaite “mourir sur les planches”, continue à penser l'avenir. C'est ainsi que les livres seront bientôt enrichis de QRCode et pourquoi pas à terme, numérisés. Bien qu'Amazon pèse près de 10 % de ses ventes, Gérard Chevassut lutte contre les frais de port gratuits : “Je préfèrerais que les ventes passent par des libraires. En tant qu'éditeur, l'outil est séduisant, efficace, mais en tant que libraire, il est destructeur. Si on voulait réaliser des ventes aujourd'hui à partir de notre site, nous devrions également offrir les frais de port ?!”

Autre combat, la présence et la “reconnaissance” de ses auteurs lors des manifestations littéraires régionales. Sa première participation à la Foire du livre de Toulon reste un beau souvenir d'éditeur : “Être libraire nous a ouvert les portes de cette manifestation. Jusqu'alors, nos auteurs y étaient trop peu présents.” En juin dernier, la librairie Périclès a d'ailleurs organisé à Toulon le premier salon du livre dédié aux auteurs régionaux. Face au succès rencontré, le projet est de renouveler l'expérience.

Beaucoup de projets pour une structure qui, souvent critiquée, n'en reste pas moins “viscéralement indépendante”.

Derniers Titres parus de éd. les Presses du Midi

Accès directs :