Agence en conseil et en communication, éditeur, organisateur d'expositions et de salons du livre, animateur d'ateliers d'écriture et de dédicaces, il ne manquait à Élan Sud qu'un espace pour présenter ses ouvrages. C'est chose faite. Ouverte en mai 2011 à Orange, la librairie Élan Sud dédie son fonds aux éditeurs indépendants et bien sûr à ses propres livres. Ici seuls les “amis” sont présents, ces catalogues qui ont du mal à intégrer le réseau traditionnel des librairies, tels Le Flibustier, Le Chemin de Fer, Cousu main, Pippa, les Solicendristes ou le Toulourenc. Ici on ne fonctionne qu'en dépôt ; les retours sont de fait quasi inexistants.

Très excentrée, la librairie se découvre plus par conviction que par hasard. C'est dans les 30 m2 du hall d'entrée de la maison d'édition qu'elle a installé ses 700 références, un fonds généraliste constitué de livres jeunesse, livres de voyages, poésie, essais politiques, romans. L'assortiment se veut complémentaire de L'Orange Bleue, librairie historique de la ville.

Pour faire venir le public et les professionnels, ces “nouveaux libraires” misent énormément sur l'animation et organisent pièces de théâtre, concerts, ateliers, expositions, dédicaces… Corinne Niederhoffer explique que ce nouveau projet part du simple constat qu'aujourd'hui “la librairie indépendante représente moins de 30 % des ventes de l'édition. Ce n'est pas le fait des libraires mais le fait de la concentration accrue du secteur qui amène les grands groupes à surproduire pour exister à travers la nouveauté. Avoir notre propre vitrine et donner une vitrine aux autres était pour nous un moyen d'agir pour l'édition que nous représentons.”

Accès directs :