L'association de médiation artistique Tangerine met en place des ateliers autour de l'album pour les tout-petits, les 7-12 ans et leurs parents. Le public est sensibilisé à la création, au plaisir du livre.

Céline Leroy artiste-plasticienne et médiatrice, bibliothécaire et Cécile Manzo, lectrice et libraire, créent l'association Tangerine en 2018 après des années de collaboration. Ce duo développe de multiples actions (ateliers, lectures à voix haute, parcours d'éducation artistique et culturelle (EAC), formations, conception de livrets pédagogiques). Une démarche qui allie à la fois pratique plastique et approche pédagogique pour appréhender le livre, le promouvoir comme source de plaisir, de création et d'épanouissement.

 

Une approche sensible et sensorielle

L'album est un objet esthétique. C'est le premier objet d'art que l'enfant découvre qui lui permet de former son œil, son regard, son esprit critique.

Tangerine appuie sa démarche ambitieuse et exigeante sur la transmission par l'exemple. À travers des activités plastiques et de motricité fine et le jeu, le corps est engagé tout entier. L'apprentissage du geste et l'intelligence de la main sont valorisés, notamment avec les tout-petits. La collaboration avec des professeurs de musique et de yoga peut venir compléter les sessions.
Inspirée par les visions pédagogiques de Maria Montessori, l'idée de la prise d'autonomie de l'enfant est centrale. En ce sens, la lecture individuelle inspirée par les pratiques valorisées par Actions Culturelles Contre les Exclusions et les Ségrégations (ACCES), favorise l'expérimentation.

L'enfant est visé dans sa globalité et pas seulement comme lecteur potentiel. L'espace est mis en scène pour créer les conditions de la rencontre et l'inciter à évoluer à son rythme dans le plaisir. Son bien-être est au cœur des propositions qui prennent en compte son développement. L'environnement de l'atelier est pensé dans les détails : les matériaux utilisés sont soignés, les différents espaces balisés, et si le cadre du projet s'y prête, le mobilier pensé.

Le livre reste bien l'objet des séances : un espace lecture s'organise, des bibliographies sont proposées aux structures partenaires et des livres peuvent être offerts aux participants.

 

Faire du parent un médiateur

Tangerine accompagne les animateurs-référents de plusieurs centres sociaux à Marseille (Les Lierres, Sainte-Élisabeth) dans des parcours d'éveils artistiques et culturels autour de la parentalité. Les intervenantes montrent aux parents des ateliers à reproduire avec son enfant à la maison. Cette démarche s'inscrit dans la durée, à terme, le parent devient médiateur. La dynamique créée doit pouvoir se poursuivre ensuite avec une présence moins régulière de l'association.

 

Une implantation à Marseille

L'association siège au Couvent Levat (La Belle-de-Mai - 3e) y entretient de nombreux partenariats et intervient souvent dans le quartier : dans le cadre de Partir en livre par exemple, ou d'un projet de cabane à contes (réalisé grâce au financement "politique de la ville") conçue par les Marsiens, un collectif de designers du Couvent. Tangerine, dans ce cadre, accompagnera un parcours EAC à l'école primaire Busserade-Masséna, offrant des lectures durant la pause méridienne et des ateliers pour que les enfants s'approprient la cabane. Autant de projets qui lui permettent de créer du lien sur ce territoire et de s'y inscrire dans la durée.
Au-delà d'interventions en crèches, bibliothèques et dans des structures sociales, Tangerine participe également au festival Oh les beaux jours ! en préparant les petits à assister à un spectacle du festival avec des sessions de pratique artistique.
Après une participation à Lecture par Nature en 2017, la Métropole Aix-Marseille Provence l'a chargée de créer un livret pédagogique pour l'événement en 2019 et 2020 en collaboration avec l'écrivain Nicolas Tardy, la cheffe de chœur Brigitte Fabre et le graphiste Jérôme Bourgeix.


 

Accès directs :