Créée à Marseille dans le sillage de Sud et d'Autre Sud, la revue associative Phoenix naît un an après la disparition des Cahiers du Sud. Elle entend poursuivre un travail littéraire d'ouverture sur la Méditerranée, faire vivre la littérature actuelle et placer la poésie au centre de sa publication : un défi relevé dès le tout premier numéro, paru en janvier dernier.

Le comité de rédaction est composé de poètes ayant tous moult activités à leurs cordes (romanciers, traducteurs, cinéastes…) : Yves Broussard, directeur littéraire ; Jacques Lovichi, rédacteur en chef ; ainsi que huit autres rédacteurs, issus pour la grande majorité du conseil de rédaction d'Autre Sud.

Marc Alyn est mis à l'honneur dans ce premier numéro, qui comporte un dossier consacré à l'écrivain, la publication de textes inédits et la contribution d'une dizaine de poètes. Fidèle à ses inspiratrices, Phoenix a conservé leur ligne éditoriale, avec quelques évolutions comme l'apparition de textes bilingues (ici français-italien) dans la rubrique “Voix d'ailleurs” dédiée aux poètes étrangers.
La revue prépare l'attribution d'un prix de poésie “Léon-Gabriel Gros” (du nom du rédacteur en chef des Cahiers du Sud) afin de récompenser chaque année un manuscrit. Le jury sera composé de trois membres du conseil d'administration de Phoenix et de quatre membres extérieurs, qui étudieront des manuscrits français ou de langue étrangère (traduits en français) comprenant de 50 à 140 pages. Le lauréat se verra publié dans un numéro spécial. Phoenix est aussi un site Internet très complet, qui met en ligne extraits de publications, dossiers auteurs, poèmes… et qui précise les conditions d'attribution du Prix de poésie, la composition du comité de rédaction… Y sont également prévues des rubriques photo, vidéo et son.

Trimestrielle, la revue est diffusée en librairie par Calade ; des rencontres seront planifiées à la sortie de chaque numéro aux Arcenaulx, librairie-restaurant à Marseille.

Accès directs :