Le Centre national du livre (CNL) publie son étude « Les jeunes Français et la lecture ». Réalisée par Ipsos sur la base d'un échantillon de 1 500 personnes représentatif de la jeunesse française, cette enquête livre les tendances relatives aux pratiques des lecteurs de 7 à 25 ans.

 

Les jeunes sont nombreux à lire…

À la question « Est-ce qu'il t'arrive de lire des livres  ? », la réponse est massivement « Oui » (81 %). En moyenne, les jeunes lisent deux livres par trimestre dans le cadre scolaire et cinq pour leur loisir, ce dernier chiffre pouvant grimper jusqu'à un peu plus de huit livres, en primaire et dans les familles les plus aisées. Parmi les genres littéraires favoris des 7-19 ans, la bande dessinée arrive en tête, devant les romans et les mangas. Chez les 20-25 ans, le roman reste à la première place.

Le choix d'un livre est principalement orienté par le résumé de l'histoire et l'envie de suivre un personnage. Le conseil d'un ami ou d'un proche parent y participe également. Les jeunes se procurent leurs livres surtout dans les grandes surfaces culturelles, sur Amazon et en bibliothèque ; 67 % des interviewés vont au CDI ou à la bibliothèque au moins une fois par mois. Internet joue aussi un rôle important : un tiers des lecteurs « loisir » choisissent un livre après en avoir entendu parler sur le web.

 

 

… plusieurs heures par semaine…

Les jeunes lecteurs consacrent en moyenne 3 h 14 par semaine à cette activité, les lycéens s'y adonnent 4 h. Ils passent aussi 3 h 50 par jour devant les écrans (smartphone, télévision, tablette, ordinateur et console). Ce temps augmente avec l'âge pour atteindre 5 h à 20 ans, l'adolescence marquant le début du décrochage de la lecture, particulièrement chez les garçons.

Le livre trouve toutefois sa place sur ces écrans, engendrant de nouvelles pratiques : en effet, 40 % des jeunes ont déjà lu un livre sur support numérique, et plus de 50 % ont déjà écouté un livre audio ou un podcast. Les moments privilégiés de la lecture de loisir sont le coucher et les vacances, particulièrement pour les plus jeunes. Les étudiants profitent également des temps de pause et de transport.

 

... pour le plaisir, se détendre, rêver et s'occuper

Les jeunes pratiquent la lecture essentiellement pour ces raisons. Et s'ils ne lisent pas, c'est qu'ils préfèrent se consacrer à d'autres activités ou qu'ils manquent de temps.

 

Enfin, au delà des constats, l'étude permet aussi, par la comparaison avec les données de 2016, d'identifier les leviers à actionner pour leur donner envie de lire plus. 

Lire l'étude

 

Accès directs :