Spécialisé en littérature arabe depuis cinquante ans, l'éditeur a lancé en septembre 2022 Sindbad Jeunesse, une collection d'albums en arabe et en français. Édités en duo (une publication issue du monde arabe, la suivante tirée du catalogue d'Actes Sud), les quatre premiers ouvrages devraient attiser la curiosité des jeunes lecteurs.

 

                                                                    

 

Créées par Pierre Bernard en 1972, les éditions Sindbad ouvrent alors une fenêtre sur la littérature arabe classique (Abu Nuwas, Ibn Arabi, Majnûn, etc.) et la poésie (le Syrien Adonis, les Irakiens Sayyâb et Bayâtî). Peu à peu, une nouvelle génération d'auteurs y trouve une reconnaissance éditoriale : Naguib Mahfouz (prix Nobel de littérature en 1988), le novelliste Youssef Idris, Sonallah Ibrahim ou encore Gamal Ghitany.

 

La poursuite d'une ligne éditoriale distinctive

Lorsque Pierre Bernard meurt en 1995, sa maison d'édition, en faillite, est rachetée par Actes Sud et en devient un département. L'éditeur arlésien poursuit l'enrichissement des collections préexistantes et réédite certains titres épuisés. Depuis, une centaine d'ouvrages y ont été publiés.
Sindbad/Actes Sud est, dès le rachat, dirigé par Farouk Mardam-Bey, historien né à Damas en 1944. Ancien bibliothécaire à l'Institut national des langues et civilisations orientales, puis à l'Institut du monde arabe (dont il fut également conseiller culturel), il est aussi l'auteur de livres pour petits et grands (Le Petit Ziryâb, La Cuisine de Ziryâb, Traité du pois chiche, Dans la tête de Bachar al-Assad, etc.).

 

Sindbad Jeunesse

Accompagné de Charlotte Woillez (éditrice) et de Mathilde Chèvre (conseillère éditoriale et éditrice du Port a jauni), Farouk Mardam-Bey a ainsi créé la collection Sindbad Jeunesse, dédiée à la publication d'albums bilingues français-arabe, complétant ainsi la ligne éditoriale de Sindbad. Quatre titres sont déjà parus, traduits par Farouk Mardam-Bey lui-même, mais aussi par Sarah Rolfo, Georgia Makhlouf et Lina Ayoubi-Varlet.
Imaginées en duos, ces parutions font alterner livres venus du monde arabe, à découvrir pour les lecteurs francophones, et ouvrages français issus du catalogue jeunesse d'Actes Sud. À chaque duo son thème et son format : une réflexion sur le pouvoir avec les albums Louis Ier, roi des moutons et La Tache noire pour les plus petits ; puis sur les contes avec La Ruse du chacal et Les Monstres de là-bas pour les filles et garçons déjà lecteurs. Le sens de lecture est ajusté selon l'origine de l'album, créant une passerelle supplémentaire entre les deux cultures.

 

Promouvoir les littératures arabe et française

Cette nouvelle collection a une double ambition : partager avec le public français le développement de la littérature jeunesse arabe, et faire connaître dans le monde arabe les livres pour enfants en français. Trois cents professeurs d'arabe enseignant sur l'ensemble de l'Hexagone ont ainsi reçu un exemplaire. Décaler le regard, s'ouvrir, découvrir : telles sont les perspectives de Sindbad Jeunesse.
Si son accueil a été très positif, les ventes n'ont pour autant pas encore décollé. De nouveaux duos d'albums sont attendus en début d'été et à l'automne 2023. De quoi enrichir le catalogue et espérer trouver les chemins qui mèneront aux jeunes lecteurs de bien des pays…

Accès directs :