Le jeune prix de l'Évêché a couronné, pour sa 2e édition, l'autrice varoise Karine Giebel.


Inauguré en 2018 avec le lauréat Jean Contrucci, il a récompensé en mai 2019 la varoise Karine Giebel pour son dernier titre Toutes blessent, la dernière tue, paru chez Belfond.

À l'initiative de ce prix : les Rotary clubs de Marseille Métropole et Saint-Barnabé, accompagnés du directeur interrégional de la police judiciaire de Marseille. Chaque année, un jury de grands lecteurs issus des mondes judiciaire (policiers, avocats, etc.) et médical établit sa sélection parmi les nouveautés dont « l'intrigue se déroule dans les limites de la grande Région Sud » (13 titres en 2019). Clin d'œil au prix du Quai des Orfèvres (qui existe depuis plus de 70  ans), le prix de l'Évêché a choisi le nom de l'emblématique hôtel de police marseillais, installé au cœur de la ville.

Aux critères retenus de la qualité d'écriture et de l'intérêt de l'intrigue, le nouveau polar de Karine Giebel a reçu le prix de cette 2e édition, remis au sein même de l'hôtel de police de l'Évêché. Les bénéfices de la soirée ont été, cette année encore, reversés à l'association marseillaise Parole d'enfant qui œuvre en faveur de l'enfance maltraitée.

Derniers Titres parus de Karine Giebel

Accès directs :