Le projet de loi de finances pour 2021 du ministère de la Culture atteint 3,82 milliards d'euros (hors audiovisuel) et s'accompagne d'un plan de relance de 53 millions d'euros pour le secteur du livre.


« Un budget d'une telle ampleur est le reflet de la gravité de la crise à laquelle nous sommes confrontés. [...] Car la crise a aussi révélé à quel point la Culture a un rôle indispensable dans l'économie et la société française mais aussi dans la vie intime de chacun. »

Parmi les six programmes du ministère, celui du Livre et industries culturelles atteint 317 M€, soit une augmentation de 3,5 % se traduisant par 10,8 M€ de moyens supplémentaires.
Pour rappel, la politique de l'État consiste « à favoriser le développement de la création littéraire et la diffusion la plus large possible du livre et des pratiques de lecture, à travers l'action des différents acteurs concernés : auteurs, éditeurs, diffuseurs/distributeurs, libraires, collectivités territoriales, bibliothèques ».

 

53 millions d'euros pour le secteur du livre dans le cadre du plan de relance

  • Un « plan d'investissement exceptionnel » en faveur de la lecture publique de 30 M€, dédié à la construction ou rénovation d'équipements des bibliothèques et à l'extension de leurs horaires d'ouverture. Il s'échelonnera sur la période 2021-2022, à raison de 15 M€ par an. À noter que les bibliothèques sont aussi éligibles aux mesures du plan de relance relatives à l'inclusion numérique.
  • Un soutien à l'acquisition de livres par les bibliothèques territoriales auprès des librairies de proximité de 10 M€, réparti sur deux ans pour permettre une reprise d'activité.
  • Une aide aux librairies de 6 M€ pour 2021, consacrée à leur modernisation (équipements matériels et systèmes de vente à distance).
  • Enfin, un soutien en faveur du livre et de la lecture de 7 M€ sur deux ans pour financer la distribution de chèques-livres par les élèves, et 2 M€ supplémentaires au fonds destiné à développer des espaces de lecture dans les écoles éloignées d'une bibliothèque publique.

Accès directs :