Depuis 2012, le ministère de la Culture publie chaque année les Chiffres clés. Statistiques de la culture et de la communication 2021, des documents précieux qui décrivent l'état du monde culturel sur une période donnée.

L'édition 2021 compte un nouveau facteur non négligeable : la crise sanitaire. En effet, une importante évolution dans les habitudes de consommation des ménages a été observée en 2020. Il s'agit d'ailleurs de la plus forte baisse annuelle en matière de dépenses culturelles depuis 1980.
Toutefois, si cette crise a eu un impact sur chacun des secteurs culturels (livre, médias, musique, cinéma, patrimoine, spectacle vivant, jeu vidéo, etc.), tous n'ont pas été touchés de la même manière.

 

Qu'en est-il pour le secteur du livre ?

En 2020, les recettes des activités culturelles enregistrent une baisse de 12 % par rapport à celles de 2019, mais qui concerne surtout le cinéma et la presse. Comparé au chiffre d'affaires de ces deux secteurs, celui du livre connaît une diminution relativement faible de 6 % (avec toutefois une remontée au dernier trimestre 2020).

Si l'on dénombre moins d'exemplaires de livres vendus en 2020, la crise a également influencé les sorties éditoriales, puisqu'une réduction de 9 % du nombre de publications, notamment de nouveautés, est enregistrée (par rapport à 2019). En ces temps incertains, une donnée n'a cependant pas changé : la plus grosse part du chiffre d'affaires des éditeurs reste la vente de littérature en grand format. La part du livre numérique, quant à elle, continue d'augmenter progressivement.

Du fait des fermetures successives liées aux périodes de confinement, les librairies ont vu leur chiffre d'affaires reculer de 7 % en 2020.


Les financements de la culture 2020-2021

Côté subventions publiques, le ministère de la Culture a enregistré une hausse de 4 % de son budget. Certaines enveloppes de crédit ont connu une augmentation significative, comme celles du patrimoine et de la création artisitique. De même, les quatre-vingts établissements culturels soutenus par le ministère de la Culture (dont la Bibliothèque publique d'information, la Bibliothèque nationale de France et le Centre national du livre) ont vu leur dotation légèrement revalorisée. Par ailleurs, le budget de l'État consacré à l'allègement de la charge fiscale pour les acteurs culturels est passé de 1,6 milliard d'euros en 2018 à 2,5 millards d'euros en 2021.

Coté investissement privé, on note une forte croissance des dons sur les plates-formes de financement participatif, avec + 118 % en 2020 par rapport à 2019 pour le secteur culturel. Sur les 72 millions d'euros de dons (avec ou sans récompense), 22 % étaient consacrés à l'édition et au journalisme.


Quelques chiffres à retenir

  • 11 milliards d'euros : baisse des recettes de l'ensemble des activités culturelles marchandes en 2020 (recul de 12 % par rapport à 2019).
  • 7,9 milliards d'euros : chiffre d'affaires du livre en 2020  (contre 8,4 milliards d'euros en 2019).
  • 97 300 : nombre de titres publiés en 2020 (39 % de nouveautés et nouvelles éditions, et 61 % de réimpressions).
  • 422 millions : nombre d'exemplaires de livres vendus en 2020.
  • 2,6 milliards d'euros : chiffre d'affaires des éditeurs en 2020.
  • 85 % : part de la vente de livres en grand format dans le chiffre d'affaires des éditeurs.
  • 22 % : part du chiffre d'affaires générée par la littérature dans les ventes d'ouvrages en grand format.
  • 3,8 milliards d'euros : budget 2021 du ministère de la Culture.

    L'intégralité des chiffres clés 2021

Accès directs :