Porté par la bibliothèque départementale des Hautes-Alpes (BD 05), ce nouveau portail offre aux abonnés des bibliothèques du territoire un accès à de multiples ressources numériques, et propose à tous de découvrir librement plus de 2 400 documents patrimoniaux numérisés.

 

Culturicimes, un nom qui fleure bon la neige, l'air pur et surtout l'ambition d'amener l'offre culturelle locale en ligne : disponible depuis décembre 2021, un catalogue large et varié pioche des contenus chez douze éditeurs de ressources numériques (Europresse et Cafeyn pour la presse, Philharmonie de Paris pour la musique, diGame pour les jeux vidéo, etc.). Pour y accéder, il suffit d'être inscrit dans l'une des bibliothèques du département, excepté la médiathèque de Gap, qui propose déjà Gap en num', son propre service.

Cette médiathèque en ligne est le résultat d'un projet mené par la BD 05, en partenariat avec son homologue des Alpes-de-Haute-Provence, suite à leur constat conjoint en 2017, d'un retard en matière d'offre numérique. Après une étude d'opportunités, les deux structures décident de travailler ensemble sur un site web mutualisé, réalisé par l'éditeur C3rb et présentant une interface graphique différente pour chacune. Une façon de réduire les coûts de développement et de mettre en commun un budget annuel de 70 000 € dévolu à l'achat de livres dématérialisés et à l'abonnement à diverses ressources numériques.

 

Accompagner les publics et simplifier l'accès

Au-delà du contenu proposé, l'attractivité de Culturicimes passe par la médiation et la simplicité d'accès : depuis janvier 2022, bibliothécaires, bénévoles de la BD 05 et publics sont formés à l'utilisation du nouveau portail ; une hotline a même été ouverte pour le public en cas de problème technique.

Une réflexion a été menée pour faciliter l'identification des usagers, indispensable pour accéder aux ressources : il est possible d'utiliser FranceConnect ou ses propres identifiants de compte lecteur si l'on est inscrit dans une bibliothèque municipale haut-alpine informatisée. Un coup de chance dû au fait que toutes les structures de lecture publique du département ont le même éditeur de SIGB.

Culturicimes a aussi pour objectif « de positionner les bibliothèques municipales comme le premier lieu ressource en matière numérique », explique Blaise Mijoule, directeur de la BD 05. L'offre en ligne se double donc d'aides à l'achat d'ordinateurs pour équiper les petites structures et de la mise en place d'actions de médiation sur site. Ces dernières peuvent être menées par la médiatrice ou le conseiller numérique de la BD 05, voire par des prestataires en médiation, dans le cadre d'un contrat départemental Lecture-Itinérance.

L'ensemble du projet a obtenu le label « Bibliothèque numérique de référence » en 2019, une première pour une bibliothèque départementale dans la région.

 

Valoriser les documents patrimoniaux des Hautes-Alpes

Le second volet de Culturicimes concerne la mise en ligne du captivant patrimoine écrit haut-alpin. Cette section réunit plus de 2 400 documents sur l'histoire du département, sélectionnés dans Gallica et au sein des collections numérisées des archives départementales (riche de 100 000 volumes). Contrairement aux ressources de la section médiathèque, celles-ci sont consultables par tous, librement.

Accessibles par le moteur de recherche, les documents sont valorisés dans des sélections éditorialisées : collections (affiches, presse ancienne, manuscrits, monnaies, etc.) ou thèmes (archéologie, éducation, santé, etc.). Des ensembles « décidés et dessinés par le corpus », comme l'explique Prêle Paris, chargée de mission « Patrimoine écrit » pour la bibliothèque et les archives départementales des Hautes-Alpes, à la manœuvre sur ce volet du portail.

Illustration : Le lycée Dominique Villars, 6 Fi 3149 ; Source archives.hautes-alpes.fr

 

Les deux rubriques « Personnages » et « Il était une fois… », illustrées par une iconographie et des citations issues du corpus, font revivre des personnages emblématiques du département, comme le lapidaire Antoine Caire-Morand, qui installa une manufacture royale à Briançon, ou des histoires et des aventures méconnues, telle celle du lycée de Gap. De nombreux autres articles sont en préparation.

Cet aspect patrimonial est appelé à prendre de l'ampleur : la convention entre le département des Hautes-Alpes et la Bibliothèque nationale de France, qui permet la mise à disposition des ressources de Gallica, prévoit en effet de futurs partenariats de valorisation du patrimoine, par exemple avec l'échange de contenus éditoriaux.

Des discussions sont en cours avec la bibliothèque municipale de Gap, le Muséum départemental des Hautes-Alpes ou encore la bibliothèque de Briançon afin d'enrichir le portail avec certains biens patrimoniaux de ces structures (et d'autres) ou encore d'y partager le travail de médiation de leurs équipes. De quoi faire de Culturicimes une vitrine à la fois de la diversité du patrimoine écrit et du dynamisme des acteurs culturels des Hautes-Alpes.

 Accéder à Culturicimes

 

Accès directs :