12,5 % : telle est la progression du chiffre d'affaires des éditeurs français en 2021 soulignée par le classement annuel des "200 premiers éditeurs français" de Livres Hebdo.

Ce sont en réalité 192 éditeurs (soit 11 de plus par rapport à l'an passé) qui composent ce 26e classement, chacun dégageant un chiffre d'affaires (CA) supérieur à 500 000 euros. Représentant 105 groupes ou maisons d'édition indépendantes, ils cumulent ensemble un volume d'affaires de 6,85 milliards d'euros en France et à l'étranger. 

La courbe du CA, qui suit la hausse des ventes de livres à l'échelle nationale, rattrape largement l'année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19 et ses répercussions, notamment la fermeture des commerces "non essentiels", dont les librairies. Cette forte croissance résulte toutefois moins des phénomènes de concentration des éditeurs en groupes d'édition que d'un renouvellement prometteur des habitudes de lecture.

4 éditeurs de la région figurent dans ce classement, dont 2 l'intègrent cette année :

  • Actes Sud (Arles) quitte le top 10 et recule à la 12e place, avec un CA de 69 497 k€ (+ 11,5 % par rapport à 2021).
  • Les Éditions Picquier (Arles) se positionnent ainsi à la 80e place et affichent une hausse de 32,3 % de leur CA (1 640 k€ et effectif de 4 personnes).
  • Le Souffle d'or entre à la 86e place (CA de 1 247 k€ et effectif de 8 personnes). Situé à Gap, il est spécialisé en développement personnel, secteur en pleine expansion.
  • L'Aube, éditeur indépendant, accède directement à la 93e place (CA non précisé). Implanté à la Tour-d'Aigues, il est engagé en sciences humaines et littérature. 

Équinoxe, maison d'édition saint-rémoise consacrée à la Provence et figurant à la 180e place dans le précédent classement, quitte le palmarès. 

 

 

Accès directs :