Depuis le premier semestre 2021, les habitants du quartier Vauban, à Marseille, ont le choix entre deux librairies généralistes, situées à une vingtaine de mètres l'une de l'autre : la librairie Vauban et la librairie Mazette. Une double implantation qui comble le manque d'offre culturelle dans ce secteur du 6arrondissement de la ville.


La librairie Vauban, un commerce de proximité

Lesia Mariani a profité de la nouvelle dynamique urbaine et des transformations en cours dans son quartier de Vauban pour y ouvrir une librairie, là où auparavant il n'y avait que des maisons de la presse. 
Après quelques années dans l'administration publique territoriale, la jeune femme se lance donc dans un projet professionnel lié au livre, en continuité avec sa formation initiale (IUT métiers du livre, Aix-en-Provence). 

D'une surface totale de 75 m2, la librairie Vauban est ouverte du mardi au samedi, de 10 h à 19 h, et le dimanche matin, de 10 h à 13 h. Privilégiant un fonds diversifié de 5 000 références, la libraire a souhaité, en complément des rayons classiques, présenter des jeux pour les petits afin d'étoffer un espace jeunesse déjà bien fourni, des ouvrages documentaires et littéraires sur Marseille, des cartes postales et des livres en gros caractères.

On retrouve dans les propositions de Lesia Mariani son goût pour la littérature japonaise contemporaine, le polar, les titres de la maison Gallmeister ainsi qu'une ouverture sur les auteurs et les éditeurs de la région.

Depuis l'inauguration en mars 2021, la clientèle se constitue peu à peu. « Les personnes viennent détendues, elles vont faire leurs courses chez le boucher ou le boulanger, puis viennent à la librairie. » Suivant les suggestions de ses clients, la libraire s'applique à constituer un rayon de langue anglaise et à enrichir son offre manga, permettant aux collégiens du quartier, après la sortie des classes, d'acheter un volume de leur série favorite.

En plus des rencontres d'auteurs, des ateliers d'anglais et des lectures de contes et de comptines déjà organisés, Lesia Mariani et son employée envisagent de proposer des ateliers d'écriture et un club de lecture à partir de septembre 2021. Toutes ces activités profiteront d'un nouvel espace de 15 m2, qui sera prochainement inauguré.

« Le constat, c'est qu'ici, il y a beaucoup de familles, d'enfants, mais pas beaucoup d'activités proposées : un peu de sport, mais peu d'activités culturelles. » 

S'inscrivant dans une dynamique territoriale, la librairie Vauban a d'ores et déjà participé à l'édition 2021 du festival "Oh les beaux jours !" et a accueilli la conférence de presse du festival de musique classique "Piano en fleurs", qui se déroule au jardin de la Cômerie fin juillet, où elle a en outre proposé une sélection d'ouvrages sur le piano et la botanique.


La librairie Mazette, un lieu de vie et d'échanges

La Marseillaise Mélanie Camoin et son associée Élisabeth Souffleur se rencontrent en 2014 dans un cadre professionnel. Au fil de leurs échanges, elles s'interrogent sur le rôle social qu'elles veulent jouer ainsi que sur leur parcours, et élaborent peu à peu un projet commun ayant pour moteur l'envie de transmettre le goût de la lecture et de favoriser l'accès à la culture par le livre. 

« En septembre 2019, nous avons choisi d'installer la librairie à Vauban, un quartier familial. On voulait faire beaucoup d'activités avec les enfants. Si la littérature jeunesse était un incontournable, mettre en place une librairie générale était un moyen de s'adresser aux parents et aux enfants. »

La librairie Mazette ouvre ainsi ses portes le 22 juin 2021. Elle a pour marraine Marie Robert, philosophe et autrice du Voyage de Pénélope. Une odyssée de la pensée (Flammarion, 2020). « Son approche pédagogique, la philosophie à travers le quotidien, la façon dont elle parle d'objets de culture avec une certaine simplicité, c'est ce qui nous faisait envie. Cela avait du sens. »

Dans un premier temps, Élisabeth Souffleur et Mélanie Camoin visent un fonds de 6 000 références. L'accent est mis sur Marseille, le polar et les sciences humaines. Elles ambitionnent aussi de développer des thèmes comme l'écologie, l'environnement et le genre. Une attention particulière est portée à la représentation de maisons d'édition de toutes tailles, connues ou moins connues, et aux éditeurs régionaux.

D'une superficie de 90 m2, leur local offre plusieurs espaces : une vaste zone jeunesse avec un joli coin lecture, un bureau faisant office de salle pour les ateliers et une grande pièce regroupant les fonds adulte. L'ensemble est accueillant, ouvert du mardi au samedi, de 8 h 30 à 19 h 30. On peut y commander un café et s'assoir pour lire en terrasse, place Valère-Bernard, où sont installées des tables et des transats.

La librairie Mazette est pensée comme un espace d'animation et de médiation. En plus des événements et des activités régulières tous publics, des parcours de cinq à six semaines, entre les vacances scolaires, vont être mis en place pour les enfants, autour de thèmes précis (la fabrication d'un livre, par exemple). L'écriture, le théâtre, la sophrologie et la philosophie, notamment, viendront nourrir ces parcours.

D'autres initiatives sont envisagées. Par exemple, Élisabeth Souffleur et Mélanie Camoin prévoient de mettre en place des tables thématiques présentant des ouvrages en lien avec les expositions régionales, un moyen d'accompagner les visiteurs en amont et de leur permettre « de vivre pleinement les expériences artistiques et d'en retirer plus de choses ». Par la suite, les deux libraires souhaiteraient proposer des actions hors les murs pour les 0-3 ans, dans des quartiers « où il n'y a pas forcément d'accès à la culture ».

 

Accès directs :