En mars 2020, durant le premier confinement, l'émission « SOS villages » sur TF1 diffuse l'appel à la reprise de la librairie Saint-Maximinoise Le Jardin des lettres. Hélène Favart, originaire de Normandie et diplômée en finance et gestion, a le coup de cœur et rejoint bientôt le Sud de la France pour réaliser son rêve : ouvrir sa librairie.

« J'ai toujours voulu créer ma propre entreprise. Passionnée de littérature, je recherchais une librairie dans les Alpes ou le Sud de la France, donc l'annonce est tombée à pic ! », explique la directrice. Si le projet était une évidence, il a nécessité une certaine préparation.

En quelques mois, Hélène Favart se forme au métier de libraire auprès d'un ancien professeur de l'Infl (Institut national de formation de la librairie), entreprend des travaux et une mise en conformité du lieu. Grâce à l'aide précieuse de sa famille, Les Lettres d'Hélène a pu accueillir ses premiers lecteurs le 5 octobre 2020.

 

Des livres pour tous

On trouve un large choix des livres généralistes mais aussi des bandes dessinées, mangas et quelques jeux de société.
« Je ne suis pas spécialiste en mangas ou en jeux, c'est la touche de mon conjoint qui travaille de temps en temps à la librairie et qui me conseille. Ce sont des rayons qui sont très appréciés car les acheteurs ne sont pas uniquement des amateurs de littérature blanche », précise Hélène Favart. « Proposer des ouvrages considérés comme moins littéraires, attire une autre clientèle, à laquelle on peut faire découvrir d'autres genres parfois. C'est aussi un moyen de rajeunir le commerce. »

 

Développer les partenariats

Les projets ne manquent pas pour la librairie varoise. Le site internet est en construction : il permettra aux clients de connaître le stock de la librairie en temps réel, mais aussi de commander des livres.

Déjà partenaire du Kube - entreprise proposant des box personnalisées de livres - et du Prix littéraire des lycéens et apprentis de la région Sud aux côtés du lycée Raynouard (Brignoles), Hélène Favart souhaite mettre en place d'autres collaborations.
« J'aimerais travailler davantage avec les scolaires. À partir du mois de septembre, j'accompagnerai un lycée et un collège dans le projet "Jeunes en librairie"*. Cela dure un an, avec différents temps forts : il y aura plusieurs ateliers, ils découvriront le métier de libraire et auront droit à un bon d'achat à utiliser dans la librairie. J'aimerais aussi travailler avec des élèves de primaire, car c'est l'âge de l'apprentissage de la lecture... »

Si des rencontres d'auteurs locaux et des ateliers de bandes dessinées ont déjà été organisées aux Lettres d'Hélène, la libraire souhaite recevoir plus d'auteurs nationaux. Une rencontre avec l'auteur franco-britannique Olivier Dorchamps a d'ailleurs eu lieu en mai 2021. L'évènement s'est déroulé dans le cadre du Prix littéraire 2021 des lycéens et apprentis de la région Sud qui comptait dans sa sélection le roman Ceux que je suis.

Pour tous ces projets, Hélène Favart sera bientôt accompagnée par sa première salariée, présente deux jours par semaine.

 

Un métier polyvalent

Moins d'un an après l'ouverture, Hélène Favart tire un bilan plus que positif de cette nouvelle expérience.
« C'est un métier très intense, je ne voulais pas m'ennuyer. J'apprécie surtout le lien social et la place qu'occupe la librairie dans la ville. C'est très enrichissant de rencontrer autant de profils différents. Gérer une librairie demande énormément de polyvalence et ça me plaît. J'aime passer de la comptabilité à une publication Instagram, du conseil à la clientèle aux rendez-vous bancaires ou à ceux des représentants ! »

 

*"Jeunes en librairie" est une initiative du ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, ainsi que du ministère de la Culture : « Ce programme d'éducation artistique et culturelle bénéficie aux collégiens, lycéens et apprentis de toutes filières et aux jeunes scolarisés placés sous main de justice. Il finance des projets portés par des professeurs, accompagnés par des libraires. Les projets visent plusieurs objectifs pédagogiques et culturels ayant trait à la promotion de la lecture et à la sensibilisation des jeunes au rôle des librairies, en tant que maillons de la chaîne du livre. »

Pour plus d'informations

Accès directs :