Un dispositif inspiré d'Histoires vraies de Méditerranée

« Pour moi, une histoire qu'on donne, elle nous appartient toujours, mais en même temps, on la partage avec plusieurs personnes. Là, ça devient une vraie histoire, quand on la partage. » (Fetan, Toulon, 2016)

Le modèle choisi s'articule autour du concept développé par l'écrivain François Beaune, Histoires vraies de Méditerranée. Ce projet part de l'idée de créer une bibliothèque multimédia d'histoires vraies, de personnes vivant autour de la Méditerranée, dans toutes les langues parlées et écrites. À partir du postulat d'un espace commun possible et qui ne peut se créer que par l'écoute, le partage, la connaissance de l'autre, "l'artiste-collecteur" raconte le monde contemporain : il est au service des histoires des gens, qui ont besoin de lui pour que leur histoire existe, tout en étant totalement libre dans la façon de restituer l'histoire ou les histoires recueillies.

En résumé, le dispositif des Histoires vraies permet de :
- porter une attention particulière aux populations analphabètes, voire illettrées ;
- collecter des récits de vie (travail passant par l'oralité) ;
- valoriser la transmission de parcours individuels, humaniser les rapports humains ;
- aller dans le sens d'une plus grande interculturalité.


Cadre d'intervention

Il a été décidé de travailler sur une action en direction des publics non francophones pour lesquels peu d'actions culturelles sont proposées. Une histoire vraie se collecte dans la langue maternelle de la personne qui raconte. « Une histoire vraie est une histoire courte, et qui paradoxalement ressemble plus à de la fiction qu'à la réalité ». Une histoire vraie est donc un peu plus qu'une anecdote. Elle donne à voir quelque chose que la personne considère comme digne d'intérêt, une histoire qui mérite d'être partagée.


Appel à participation et mise en œuvre

En 2015, 2016 et 2017, un appel à participation est lancé en direction des services pénitentiaires d'insertion et de probation (SPIP) de tous les établissements pénitentiaires ainsi que les quartiers mineurs de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le projet a également pour objectif de rendre la littérature vivante et de permettre de travailler la question du "vivre ensemble".

Ainsi quatre établissements pénitentiaires (mineurs et majeurs) bénéficient chaque année de ce dispositif. L'Agence et l'association Histoires vraies de Méditerranée concoctent quatre binômes d'auteurs (roman et/ou bande dessinée) et traducteurs littéraires qui sont interviennent durant 10 séances auprès de groupes de détenus. Suite à la collecte de récits (écoute, enregistrement sonore du récit), les histoires sont traduites et retravaillées pour l'écrit par l'écrivain et le traducteur, puis restituées aux détenus oralement. Les Histoires vraies du dedans sont, dans un deuxième temps, publiées dans un livre.

Des histoires à lire et à écouter

Restitués dans trois recueils tels que racontés, ces courts récits, parfois drôles ou surréalistes, souvent tristes, rassemblent des moments de vie chaotiques, retracent les parcours migratoires, les cavales et autres quêtes aventureuses... où tout est cru, dur et exacerbé.

2015-2016

La 1re collecte d'histoires vraies s'est déroulée de décembre à avril 2016.

 

Établissements et publics concernés

  • Centre de détention de Tarascon
  • Centre pénitentiaire de La Farlède
  • Établissement pour mineurs de la Valentine (Marseille)
  • Centre pénitentiaire des Baumettes (Marseille)

 

Auteurs et traducteurs intervenants

François Beaune, auteur, et Laure Hinckel, traductrice littéraire du roumain (centre de détention de Tarascon)

Cédric Fabre, auteur, et Lotfi Nia, traducteur littéraire de l'arabe (centre pénitentiaire de La Farlède)

Thomas Azuelos, auteur et dessinateur de BD, et Mathilde Chèvre, traductrice littéraire de l'arabe et auteur/illustratrice (établissement pour mineurs de la Valentine à Marseille)

Clara Le Picard, auteur, et Laure Hinckel, traductrice littéraire du roumain (centre pénitentiaire des Baumettes à Marseille)

2016-2017

La 2e collecte d'histoires vraies s'est déroulée de novembre 2016 à avril 2017.

 

Établissements concernés

  • Centre pénitentiaire des Baumettes (Marseille)
  • Centre de détention de Tarascon
  • Centre pénitentiaire de La Farlède
  • Établissement pour mineurs de la Valentine (Marseille)

 

Auteurs et traducteurs intervenants

Sylvain Prudhomme, auteur, et Bruno Ledantec, traducteur littéraire de l'espagnol (centre de détention de Tarascon)

Arno Calleja, auteur, et Mohamed Knouche, traducteur de l'arabe (centre pénitentiaire des Baumettes à Marseille)

Cédric Fabre, auteur, et Lotfi Nia, traducteur littéraire de l'arabe (centre pénitentiaire de la Farlède à Toulon)

Thomas Azuelos, auteur et dessinateur de BD, et Mathilde Chèvre, traductrice littéraire de l'arabe et auteur/illustratrice (établissement pour mineur de la Valentine à Marseille)

À l'occasion de la sortie du tome 2 d'Histoires vraies du dedans, une soirée-lecture a été organisée le 11 janvier 2018 à Montévidéo (Marseille) en présence des auteurs et traducteurs Mo Abbas, Thomas Azuelos, Arno Calleja, Cédric Fabre, Bruno Le Dantec et Lotfi Nia.

Lecture par Lotfi Nia d'extraits du recueil "Histoires vraies du dedans tome 2" (collectées avec Cédric Fabre auprès de personnes détenues au centre pénitentiaire de La Farlède à Toulon).

Lecture par Thomas Azuelos et Mo Abbas d'extraits du recueil "Histoires vraies du dedans tome 2" (collectées auprès de personnes détenues à l'établissement pour mineurs - EPM - de la Valentine à Marseille).

Lecture par Bruno Le Dantec d'extraits du recueil "Histoires vraies du dedans tome 2" (collectées avec Sylvain Prudhomme auprès de personnes détenues au centre de détention de Tarascon).

Lecture par Arno Calleja d'extraits du recueil "Histoires vraies du dedans tome 2" (collectées avec Mohamed Khounche auprès de personnes détenues au centre pénitentiaire de Marseille).

2017-2018

La 3e collecte d'histoires vraies s'est déroulée de novembre 2017 à mars 2018.

 

Établissements concernés

  • Quartier mineurs d'Aix-Luynes
  • Quartier femmes du Centre pénitentiaire des Baumettes (Marseille)
  • Centre pénitentiaire du Pontet
  • Établissement pour mineurs de la Valentine (Marseille)

 

Auteurs et traducteurs intervenants

Lisa Lugrinauteur et dessinatrice de BD, et Mo Abbas, traducteur littéraire de l'arabe (maison d'arrêt de Luynes)

Sylvain Prudhomme, auteur, et Bruno Le Dantec, auteur (centre pénitentaire Les Baumettes à Marseille)

Michel Bellier, auteur, et Lotfi Nia, traducteur littéraire de l'arabe (centre pénitentiaire d'Avignon-Le Pontet)

Clément Xavier, auteur et dessinateur de BD, et Mo Abbas, traducteur littéraire de l'arabe (établissement pénitentiaire pour mineurs de La Valentine à Marseille)

Les histoires des personnes détenues de langue roumaine sont traduites par Laure Hinckel.
Les histoires des personnes détenues de langue arabe sont traduites par Lotfi Nia.

Une lecture-spectacle à découvrir

De ce projet est né une lecture scénarisée, présentée en décembre 2018 à la Friche Belle de Mai à Marseille (spectacle toujours disponible pour des représentations).

 
Mise en scène : Raphaël France-Kulmann

Avec 5 à 7 auteurs et 1 comédien

Durée : 1h15

Prix du spectacle : 2 000 €

Conçu à partir du troisième et dernier tome des Histoires vraies du dedans, ce spectacle alterne lectures de textes en direct, enregistrements audio d'histoires lues par les détenus participants et mis en musique par Mo Abbas (poète et traducteur), et projections de dessins animés par Lisa Lugrin (autrice de BD).
Textes poignants, fragments de vies et échanges entre participants/détenus prennent ainsi vie à travers les voix des auteurs-collecteurs.

Ce spectacle peut circuler dans les bibliothèques, festivals et autres lieux culturels. En fonction des disponibilités des auteurs/lecteurs, il regroupe 6 à 8 personnes sur scène.

Télécharger le dossier de présentation du spectacle

Accès directs :