L'événement est proposé par Alphabetville et la Marelle, en partenariat avec l'observatoire Leonardo, l'ENSAD, l'IRI.

Les « Écrits du numérique » sont des temps de rencontres, d'échanges et d'information sur ces pratiques, dont l'objectif est de : transmettre autour des expériences récentes de création et publication numérique ; considérer l'actualité et les perspectives technologiques des supports d'édition numérique ; découvrir les formes littéraires numériques avec des auteurs et/ou développeurs informatiques…
 
La crise sanitaire due au virus COVID-19 a généralisé un fait déjà très répandu – notamment apparu depuis le processus de numérisation et l'accès public au web, accru par le développement exponentiel de ses applications et via nombre d'objets techniques -, qu'est le rapport récurrent aux écrans, les activités et les relations par télétechnologies. Ce dans un flux presque ininterrompu, incessant, promu par le capitalisme 24/7 analysé par Jonathan Crary, et le tout récent « screen new deal » dénoncé par Naomi Klein.
Cette tendance technique de la téléactivité et de la réticulation (anti-)sociale a conduit « à une nouvelle augmentation du temps passé devant des écrans de toutes sortes », dont les fonctions se sont redéfinies et élargies « à mille activités, notamment professionnelles » (Bernard Stiegler, La technique et le temps III), mais aussi domestiques, indifféremment, et parfois confusément, publiques et privées. Et générant un commerce et une économie des in-existences, absorbées, désincarnées et disloquées par le temps et l'espace machiniques des réseaux numériques, installant une spectralité, qualifiée par Jacques Derrida d'« hantologie », une « logique de la hantise », sans réelle opposition entre présence et absence, « non-présence », « vie et non-vie », dont les télétechnologies seraient la production sous forme de simulacre, et dont les formes d'inscription produiraient une « spectrographie » (Jacques Derrida, Spectres de Marx).
Or, ce « pan-écranisme » semble devenu un espace et un temps subis, calculés, formatés, dans un ordre soumis à la computation, de tout et en tout, c'est-à-dire de toutes nos actions et de leurs traces, inscrites en tous medias, englobées dans les mémoires de ces organes artificiels réticulés, « technologies relationnelles » qui nous relient autant qu'elles nous délient, capturant et capitalisant nos actes et nos pensées, nos affects et nos psychismes, nos organes et leur sensorialité, notre amicalité et ses signaux, dans une instrumentalité « déjà-là et déterminée ».
Ici, sera pris en considération le contexte de la grammatisation (technique de reproduction) numérique telle qu'elle discrétise gestes et symboles sous le paradigme du traitement automatique et calculatoire de l'information, et où toute écriture, naturelle (geste) ou artificielle (symbole), est donc engrammée et transmise numériquement.
Des télé-grammes donc, ou de l'extension du domaine de la télégraphie, accomplie par le temps de la pandémie et de la distanciation sociale, temps maladif, retiré, isolé, confiné, où l'attention est transformée, l'action appareillée et la relation médiée, ou non immédiate, liée à une machinisation, ou machination : où toute écriture, naturelle (geste) ou artificielle (symbole), est engrammée et transmise numériquement.
Du grec ancien télé, "loin", et graphein, "écriture", c'est à ce(s) mode(s) de transmission à longue distance que nous nous intéresserons lors de cette cinquième édition des Écrits du numérique, en tentant d'actualiser les aspects de leurs formalisations autant que le sens de leur performativité.
Lors de cette édition seront proposés des dialogues entre praticiens (auteurs, artistes, metteurs en scène, designers…) et théoriciens (philosophes, historiens, critiques…) afin de donner des perspectives critiques, autant pratiques que théoriques, face à nos conditions médiatiques et immédiates, provoquant choc, désorientation et incertitude. Nous proposons ainsi de tenter de panser ce que nous faisons.

Organisateur

ALPHABETVILLE

Friche La Belle de Mai - 41 rue Jobin

13003 MARSEILLE

04.95.04.96.22

alphabetville@orange.fr

www.alphabetville.org

Information spéciale Crise sanitaire Covid-19

Face à l'incertitude concernant le maintien, l'annulation ou le report des événements pendant la crise sanitaire, l'Agence vous invite à contacter directement les organisateurs pour plus de renseignements.

Accès directs :