Les e-diffuseurs/e-distributeurs de livres audio dématérialisés

Ils font la liaison entre les éditeurs et les plateformes en mettant à disposition un portail de gestion des métadonnées et d'entreposage sécurisé des fichiers numériques. Ils négocient les accords commerciaux, œuvrent à la distribution des contenus, y compris à l'international, et animent les catalogues par l'annonce des nouveautés et la mise en place d'opérations promotionnelles en lien avec les plateformes. Ils prennent également en charge d'autres services tels que le suivi des ventes en temps réel, la facturation et le recouvrement des paiements ou encore la distribution de services de presse numériques.

Ces e-diffuseurs et e-distributeurs de livres audio numériques sont majoritairement des filiales de grands groupes d'édition ou de groupements d'éditeurs : Editis, Madrigall, Hachette, e-Dantès, etc. Certains sont spécialisés, comme Wiseband, e-distributeur de musique sur les principales plateformes mondiales, ou encore Findaway. 

L'achat à l'acte

Certains éditeurs proposent leurs titres en vente directe sur leur site Internet, comme les Éditions Thélème, Hardigan ou Souffleur de rêves. Gallimard possède même, depuis 2020, un site dédié à ses livres audio, "Écoutez lire". Les éditeurs Voolume et le Livre qui parle distribuent quant à eux, sur leurs propres plateformes, à la fois leurs catalogues et ceux d'autres éditeurs.

 

Quelques exemples de plateformes et d'application :

  • L'application Brio Reader, disponible sur iOS et Android, permet de synchroniser sa bibliothèque de livres audio et numériques. Prochainement, le site devrait proposer des liens vers des librairies et des sites marchands, grâce à des accords d'affiliation. Brio pourrait, à terme, être utilisé par les bibliothèques pour offrir un accès aux livres audio hors ligne et limité dans le temps, dans le cadre du prêt numérique en bibliothèque.
  • Audioteka : entreprise polonaise présente dans plusieurs pays, elle dispose d'environ 1 000 titres en français et offre d'écouter deux heures d'un livre audio avant de l'acheter. Les téléchargements sont possibles sur téléphone mobile grâce à l'application gratuite Audioteka France.
  • Book d'Oreille : plateforme française qui utilise le format non propriétaire, ce qui permet d'acheter, de télécharger et d'écouter ses livres audio sur n'importe quel équipement de lecture.
  • Apple : le géant américain propose, outre l'achat et le téléchargement, d'offrir un livre audio à partir du store Livre audio ou de l'Apple Books, sur iPhone, iPad ou Ipod touch, avec possibilité d'écouter un extrait et de demander à Siri de lancer la lecture. 
  • Google : les livres audio achetés et téléchargés sur Google Play Livres peuvent être écoutés sur ordinateur ou appareil mobile.
  • Bookeen Store, Numilog et Vivlio (anciennement TEA) proposent également des livres audio en achat à l'acte.

L'abonnement limité

  • Youboox, première application française de lecture en streaming, propose un abonnement mensuel à 11,99 € permettant d'accéder à un titre chaque mois, avec possibilité de lecture en ligne ou hors connexion. Depuis 2019, des offres ont également été développées avec Free et SFR.
  • Audible (filiale d'Amazon et première plateforme du marché) : l'abonnement à 9,95 €/mois permet de télécharger un livre audio par mois. Le premier titre est offert. L'application Audible dispose d'un catalogue de 400 000 livres audio et podcasts, toutes langues confondues.
  • Kobo Rakuten : avec l'abonnement à 9,99 €/mois, il est possible de télécharger un livre audio par mois. Le premier mois est offert. L'application Kobo est disponible sur iOS et Android.

D'autres plateformes ont développé des abonnements à l'international, en illimité ou non, avec ou sans publicité, avec lecture parfois possible hors connexion, à l'instar de Scribd, Kindle Unlimited ou encore Storytel.

 

Le streaming par abonnement des plateformes de musique généraliste

À la différence des offres d'abonnements limités avec téléchargement des fichiers, ce qui nécessite de récupérer les données avant de pouvoir écouter le livre, les plateformes de musique proposent généralement du streaming, soit une écoute directe sur Internet. C'est le cas notamment de Spotify, Deezer ou encore Qobuz, qui, moyennant un abonnement, donnent un accès illimité à leurs catalogues (relativement modestes) à partir du web.

À côté des ces offres légales, on note la mise à disposition de livres audio sur des plateformes de vidéos en streaming gratuit, à l'instar de Youtube et Dailymotion. Cette gratuité pose la double question du respect du droit d'auteur et du piratage.

Les partenariats commerciaux

Depuis quelques années, d'autres canaux de diffusion de contenus s'intéressent au secteur du livre audio. Des partenariats sont alors tissés entre éditeurs ou plateformes de commercialisation et opérateurs de téléphonie mobile ou sites de streaming de chaînes de télévision.
C'est ainsi qu'en 2018, Orange et la Fnac se sont associés pour offrir aux abonnés Orange le téléchargement du livre audio de leur choix dans la version mobile de Kobo. Ensuite, pour 1 €/mois pendant trois mois, les clients Orange pouvaient télécharger un livre audio mensuel, puis souscrire à l'abonnement sans engagement à 9,99 €/mois.
De son côté, Lizzie, marque d'Editis, a rejoint en mai 2019 l'offre d'abonnement de Canal+. Les abonnés peuvent ainsi choisir un livre audio par mois dans le catalogue.

Le mode d'obtention des livres audio numériques

Selon le baromètre Sofia/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique et du livre audio 2020, réalisé par Médiamétrie : 56% des audiolecteurs ont recours à l'achat à l'acte ou aux abonnements payants mais peuvent aussi opter à la fois pour des offres gratuites. C'est ainsi que 57% des audiolecteurs ont recours aux offres gratuites légales ou illégales.

S'agissant du mode d'obtention payant :

  • les audiolecteurs favorisent le paiement à l'acte avec téléchargement (29 %)
  • plutôt que l'abonnement (10 %)
  • ou le paiement à l'acte avec streaming (7 %).

Pour l'achat :

  • 31 % des audiolecteurs achètent leurs livres audio numériques sur les plateformes numériques majeures,
  • 24 % sur les sites Internet des grandes surfaces spécialisées,
  • 13 % à partir de leur application de lecture,
  • 11 % sur les sites Internet des librairies,
  • 7 % sur les sites Internet de grands magasins,
  • 4 % sur les sites Internet des éditeurs,
  • 4 % sur les sites Internet spécialisés dans la vente de livres (hors librairies),
  • 3 % sur les sites Internet d'auteurs,
  • 3 % depuis le store de leur liseuse
  • et 2 % en point de vente via des bornes d'achat.

Enfin, 25 % des audiolecteurs sont abonnés à une offre, dont 47 % sur Audible, 17 % sur Youboox, 14 % sur Kobo by Fnac, 12 % sur Cultura, 10 % sur My Canal et 7 % sur Lizzie.
Il est aussi à noter que 33 % des audiolecteurs non abonnés et 7 % des non-audiolecteurs se déclarent intéressés par une offre d'abonnement à des livres audio numériques, soit un potentiel de 4,6 millions d'individus.

Pour aller plus loin...

Vidéos réalisées dans le cadre de la Semaine du Livre audio organisée par l'Agence régionale du livre Provence-Alpes-Côte d'Azur du 23 au 26 novembre 2020.

Accès directs :