Bibliothèque de l'Alcazar - Marseille

Par Emmanuelle Pinguet (département Bibliomedia), Pierre Favier (rayon Linguistique), Gilles Montalva (Kiosque de presse), Raymond Romano (département Société), Honorette Rasamoely et Dominique Susini (département Jeunesse)

Photographies : Guillaume Fayard (département Langues et Littératures)

La bibliothèque de l'Alcazar (BMVR) a ouvert ses portes en 2004 en plein centre-ville à Marseille. De par sa situation au coeur du quartier Belsunce, l'Alcazar accueille quotidiennement, et en grand nombre, un public allophone.

Même si aucun projet formalisé n'a été conçu en direction de ce public spécifique, cet état de fait a été pris en compte dès l'ouverture dans la constitution des collections, et appréhendé par les différents départements de l'Alcazar. Les départements Jeunesse et Langues et Littératures se sont dotés de collections bilingues et en langues étrangères, le Kiosque de presse propose également un grand nombre de titres de presse dans plusieurs langues. Les bibliothécaires tentent de répondre aux demandes en élargissant le nombre de langues représentées. Si les langues européennes et l'arabe étaient déjà bien représentées depuis la création de la BMVR, la bibliothèque développe ses collections, parfois avec difficulté dans certains domaines linguistiques comme le comorien ou les langues de l'Afghanistan (pachto, farsi).

Le département Bibliomedia et le service de l'accueil ont mis en place un poste d'orientation, dès l'entrée de la bibliothèque, qui est assuré par l'ensemble du personnel à tour de rôle. Un blog interne recense les ressources internet utiles à l'information et l'orientation du public, à partir des questions les plus souvent posées. Ce blog est constitué d'onglets thématiques, et l'accueil des publics non francophones fait l'objet d'une rubrique. En effet, de par la taille de l'établissement, et l'organisation des espaces en départements thématiques, les ressources exploitables par ces publics sont difficilement identifiables au premier abord. Il s'est agi de lister ces ressources et d'inciter le personnel à accompagner physiquement les personnes concernées dans l'ensemble des rayons, lors de l'inscription à la bibliothèque, ainsi que de présenter les ressources numériques acquises par la bibliothèque ou repérées comme étant intéressantes sur internet.

Ce parcours comprend la présentation de l'espace Langues (étrangères et bilingues), du département Jeunesse, du département Langues et Littératures et du Kiosque de presse.

Sur le portail des bibliothèques, des ressources spécifiques pour le Français Langue étrangère sont disponibles dans la ressource Maxicours. Des signets vers Le Point du FLE ou TV5 sont également mis en exergue dans la gélule "Se former".

Enfin, un partenariat avec le Centre de Ressources Illettrisme (CRI) a permis l'élaboration d'un document recensant toutes les formations disponibles en FLE dans le centre-ville de Marseille, et ce document, couplé au répertoire en ligne du CRI, permet d'orienter les publics vers les centres de formation. Pour les primo-arrivants ne bénéficiant pas du dispositif mis en place par l'OFII, les actions socio-linguistiques proposées par de nombreuses associations ou centres sociaux ont également été recensées.

Le partenariat avec le CRI peut surprendre de prime abord dans le cadre de l'accueil des publics non-francophones. Si la différence entre ces deux questions, illettrisme et apprentissage du français, est très claire, les actions développées peuvent être proches et certaines ressources exploitables dans les deux cas. Les deux problématiques entrent en résonance car certains publics sont concernés par les deux à la fois (problèmes de langue et d'apprentissage de l'écrit).

Le groupe Illettrisme de l'Alcazar, composé de personnels des départements Société, Accueil, Jeunesse et Bibliomedia accueille régulièrement des groupes d'adultes ou parents/enfants, ou de jeunes migrants (mineurs isolés) en cours d'apprentissage et accompagnés de leurs formateurs. Des visites thématiques de la bibliothèque sont régulièrement assurées, et des projets de lecture à voix haute ou de familiarisation à l'objet livre sont montés. Les centres de formation ne sont pas toujours en mesure de constituer des groupes homogènes et il est courant au sein d'un même groupe de rencontrer des "FLE" (étrangers lettrés qui veulent apprendre le français), des Français en situation d'illettrisme et des FLE en situation d'illettrisme, parfois même d'analphabétisme… Ainsi l'accueil des publics primo-arrivants est souvent assuré par le "groupe illettrisme", sensibilisé à la question de la langue.

Parmi les services proposés par la bibliothèque, la permanence deux après-midi par semaine d'un écrivain public bénévole en partenariat avec l'association l'Encre Bleue permet d'aider le public en difficulté avec l'écrit et/ou le français dans ses démarches administratives, et aussi de faire découvrir la bibliothèque. Les formations informatiques pour les grands débutants sont également plébiscités par des primo-arrivants, pour qui l'usage de l'informatique était moins répandu dans le pays d'origine. Enfin, sans que l'on puisse réellement quantifier ces usages, on peut observer que les quatre-vingt postes Internet en libre-accès dans la bibliothèque offrent pour ces publics la possibilité simple de se connecter aux informations du pays d'origine, l'accès à facebook, à la messagerie, ou tout simplement à divers contenus dans leur langue.

Dans le cadre du réaménagement de l'accueil de la bibliothèque, prévu en 2018, un salon de lecture facile est en projet, ainsi que la mise en place d'ateliers de conversation en français, sur le modèle de ceux proposés par la Bpi.

Un tour des collections spécifiques :

> La section linguistique du département Langues et littératures

Le département Langues et Littératures de la BMVR de l'Alcazar a mis en place depuis l'été 2017 un espace entièrement dédié au FLE au sein de sa section de linguistique et d'apprentissage des langues.

Cette réponse correspond à une logique de réflexion induite par l'identification d'une demande très particulière émanant des usagers.

Initialement le FLE était rangé dans la continuité alpha-numérique des apprentissages et études du français, à la cote 448, noyé au cœur des autres langues. Quelque peu perdu voire décontenancé, l'usager primo-apprenant oscillait entre résignation, abandon ou demande personnalisée, ladite demande n'étant pas forcément satisfaite par les bibliothécaires, eux-mêmes en carence de formation sur ce type de documents.

Il fut décidé de s'adapter et de prendre en compte les particularités de ce public spécifique : la barrière de la langue, le non-usage d'une bibliothèque française, l'absence d'informations papier ou en ligne sur le sujet.

Ainsi, la première démarche fut une simplification de la cotation afin de permettre une personnalisation très proche de l'offre de certification du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche.

La cote 448 a ainsi évolué au profit d'une cote FLE, à laquelle est accolée une valeur de niveau (A1, A2, B1, B2, C1, C2) et de contenu audio (CD) ou non.

Pour exemple la méthode Zénith audio de français A1 est coté FLE A1 (CD)

Toujours dans cet esprit de personnalisation, de nouvelles cotes ont été ouvertes pour les enseignants (FLE PROF) ainsi que pour les trois principaux tests ou diplômes délivrés actuellement (TCF, DILF, DELF), toujours avec indication de niveau.

La deuxième démarche fut de réunir ces documents en un lieu référentiel, détaché du pôle linguistique afin de ne pas créer de confusion. L'achat de mobilier dédié a permis de réaliser un petit espace avec tourniquets et fauteuils, pour un plus grand confort d'accueil.

La troisième étape fut la mise en place d'une signalétique simple et surtout informative, relayant aussi la possibilité de se former à distance via l'offre numérique de la BMVR.

Un abonnement a été contracté auprès de la revue Bien Dire afin de proposer une offre plus ancrée dans le quotidien. La formation des bibliothécaires sur le sujet permet dorénavant d'éviter une dichotomie pour l'usager et surtout d'avoir un message et des pratiques homogènes.

À l'heure actuelle, après trois mois d'exercice, cet espace a trouvé son public et fonctionne pleinement. Il est trop tôt pour en faire un bilan concret, mais les retours d'usagers sont positifs ainsi que ceux de certains professionnels. Toutefois cela reste encore à perfectionner, notamment pour ce qui concerne le développement des partenariats institutionnels ou associatifs, le but étant d'élargir le panel d'offres et d'informations.

> Le Kiosque de presse

En plus des grands quotidiens et hebdomadaires nationaux, le Kiosque de presse de l'Alcazar a toujours proposé au public le choix le plus large possible de presse étrangère, malgré les difficultés récurrentes d'approvisionnement, notamment pour les quotidiens.

À l'ouverture de l'Alcazar, un portail de presse euro-méditerranéen, consistant en une sélection par le Kiosque de sites web issus des pays de l'Union européenne et du bassin méditerranéen, était disponible sur le site des bibliothèques de Marseille, en complément des collections papier. Le journal algérien El Watan était alors la ressource numérique la plus consultée sur les ordinateurs de la BMVR. Cependant, cette sélection de signets a disparu avec la refonte du portail quelques années après.

Parmi la trentaine de titres disponibles en langues étrangères, on trouve des langues européennes : anglais (Time, New York Times, Guardian Weekly…), allemand (Der Spiegel, Die Zeit…), espagnol (Tiempo de Hoy, El pais), italien (il Corriere della sera, la Repubblica), polonais (Politika), portugais (Expresso), néerlandais (Groene Amsterdammer).

Le kiosque est également abonné à deux journaux marocains en langue française (Tel Quel, Libération Maroc), Jeune Afrique, également en français, deux journaux arméniens (Nouvelles d'Arménie et France Arménie), trois journaux en français concernant le monde arabe : Le Courrier de l'Atlas, Arabie et Qantara, et aussi deux journaux panarabes publiés à Londres en arabe : Asharq-al-awsat et Al-Quds, Hurryet, un journal turc et Hareetz, journal d'Israël en hébreu.

La presse étrangère est très consultée, au point que certains titres ont dû être enlevés du libre-accès car leur consultation pouvait provoquer des conflits entre usagers pressés de lire les nouvelles...

Le site MEDMEM, portail de l'Ina aujourd'hui en sommeil qui recensait les archives des télévisions de 14 pays méditerranéens, était proposé en libre accès au public sur un poste dédié au Département Bibliomedia, en partenariat avec l'Ina Méditerranée.

> Le département Jeunesse

Le département Jeunesse propose quelques 2 000 ouvrages en langues étrangères ou livres bilingues : des contes, albums, imagiers, documentaires…

Les bibliothécaires tentent de trouver des documents dans un maximum de langues, mais l'offre est parfois restreinte ; les langues représentées actuellement dans ce fonds sont : anglais, arabe, allemand, arménien, chinois, comorien, coréen, espagnol, grec, hébreu, yiddish
italien, japonais, persan, polonais, portugais, russe, slovaque, turc, ukrainien, vietnamien. En plus de ces langues-là, il faut ajouter les langues régionales telles que le créole, l'alsacien, le catalan, le breton et le corse.

Si les bibliothécaires ont bien conscience de l'écueil qui consisterait à infantiliser le public FLE en proposant uniquement des collections pour la jeunesse, s'en priver complètement serait tout aussi dommageable : les documentaires pour la jeunesse en français, abondamment illustrés, sont plébiscités par les usagers en apprentissage de la langue ; pour les touts nouveaux arrivants, les imagiers pour la jeunesse (bébés) sont aussi souvent proposés et rencontrent du succès, si tant est qu'on les présente de manière un peu décalée pour ne pas froisser ces adultes, et qu'on propose un large panel d'illustrations pour que chacun puisse faire son choix (photographies, illustration contemporaine, classique, imagier thématique...).

> Le fonds Windows of Shangaï du département Société

Dans le cadre de la coopération décentralisée, la direction des relations internationales de la Ville a sollicité l'Alcazar et son département Société en vue de mettre en place pour deux années un fonds spécifique en langue chinoise. Le fonds "Windows of Shanghai" est ainsi né en février 2015 d'un don de plus de 800 ouvrages essentiellement en langue chinoise de la part de la Bibliothèque de Shangaï. Choisi par les bibliothécaires marseillais, ce fonds généraliste a été catalogué de manière translittérée par une collègue de Shangaï.

Issu initialement du jumelage entre Marseille et Shangaï dont nous fêtons en cette année 2017 les 30 ans, ce fonds a pu être valorisé dans deux directions complémentaires : d'une part, en le faisant connaître auprès du tissu associatif mais aussi des commerçants chinois de Belsunce qu'avec Nora Mekmouche (alors responsable du Pôle Accueil de la BMVR) nous avons visité à plusieurs reprises ; en proposant d'autre part une programmation culturelle spécifique grâce au partenariat initié avec deux structures locales : les associations Chinafi et Amitiés Provence Chine. Le travail de cette dernière a été remarquable tant par les expositions qu'elle a pu proposer pendant deux ans sur le mur à proximité du fonds, équipé pour l'occasion de cimaises, que par la série de conférences qui ont permis aux usagers de découvrir plus intimement la culture chinoise : de la Route de la soie à la littérature chinoise, en passant par la symbolique des couleurs, l'art des pierres gravées ou celui du cerf-volant. Série de conférences complétées par celles de l'association Chinafi, qui récupérera tout ou partie du fonds, à l'issue de cette expérience de deux ans.

Médiathèque Louis Aragon - Martigues

Par Catherine Perrin, directrice

Depuis 2007, nous avons été sollicités par les publics sur l'apprentissage de la langue française et le besoin de lire des textes en langue maternelle, dans une langue étudiée ou apprise en 2e voire 3e langue, et cela de façon récurrente.

Nous avons par conséquent donné une priorité, dans la politique documentaire, à l'achat de livres en langues non françaises, et acquis de nombreuses méthodes d'apprentissage, dictionnaires et livres pour enfants et adultes dans toutes les langues. Les collections se sont en grande partie constituées avec les demandes du public, le principe étant d'acquérir ce dont le public a besoin au fur et à mesure des demandes. Chaque vague de demandeurs d'asile ou autres nouveaux arrivants amenant de nouvelles langues (tibétain, tigrigna, pashto...).

Le budget pour les langues a été renforcé pendant 10 ans, avec un acquéreur référent de ce domaine d'achat. Cela a permis de proposer des livres dans différentes langues et d'accroître le rayon qui s'est complété par de nombreuses acquisitions d'ouvrages de FLE et de livres de "lecture facile"poursuivi régulièrement. Nous avons déposé un dossier de demande de subvention au CNL qui nous a soutenu dans notre démarche.

Des difficultés d'approvisionnement se sont fait jour, mais nous nous constituons petit à petit - dans le marché avec la librairie L'Alinéa et hors marché si nécessaire - un réseau de fournisseurs complémentaires.

Notre référente a fait un état des lieux de l'apprentissage du français à Martigues. Il est consultable sur notre site, ainsi que des ressources en ligne (FLE, Tout apprendre.com, Orthodidacte).

Nous avons aussi développé un fonds destiné aux formateurs et accompagnants sur les questions du multiculturalisme et de la pédagogie autour des langues.

Par ailleurs une délégation "égalité hommes femmes et discriminations" a été créée dans le nouveau mandat municipal. Une chargée de mission sur le dossier a mis en place une formation de sensibilisation aux discriminations par les origines à laquelle 3 personnes de la médiathèque ont participé. Il est apparu intéressant, voire nécessaire, de proposer une sensibilisation en intra à l'ensemble du personnel de la médiathèque pour renforcer les compétences interculturelles de chacun.

Dans ce travail d'accueil des publics non francophones, nous avons pu nous appuyer sur les bibliothécaires qui parlent anglais et peuvent donc communiquer plus facilement avec certains émigrés, touristes ou personnes de passage. Nous avons également pu être soutenus par des habitués de la médiathèque qui sont arabophones, ont traduit des titres de livres et ont facilité la mise en place d'un groupe de parole "j'apprends le français" (tous les vendredis). 

> Principales langues proposées

Anglais, espagnol, arabe, turc, allemand, portugais, italien (livres adultes et jeunesse)

 

 

> Les budgets

Politique documentaire : 2 500 € par an depuis 10 ans
Subvention CNL en 2012 pour les publics éloignés de la lecture :
- 9 360 € pour les collections documentaires (lecture facile, FLE...)
- 3 000 € pour les actions de médiation

 

> Les fournisseurs

L'Oiseau Indigo
Librairie L'Alinéa (Martigues)
Librairie Book in Bar (Aix-en-Provence)

> La formation

Une formation de sensibilisation à l'interculturalité financée par le plan de lutte contre les discriminations.

 

> Les actions

Accueil des partenaires ASTI, ADOMA, MJC et des publics
Création d'un groupe "j'apprends le français" en complément des groupes de paroles déjà existants sur le territoire

Les bibliothèques de Nice

Par Françoise Michelizza, directrice de la Bibliothèque municipale à vocation régionale de Nice

Le réseau des bibliothèque de lecture publique de la ville de Nice dispose de quelque 4 000 ouvrages en langues étrangères : 2 398 en anglais, 659 en italien, 299 en espagnol, 620 en allemand (ces chiffres ne concernant que les documents en prêt adulte).
Nous avons aussi des documents bilingues, des dictionnaires, des méthodes de langues, des abécédaires, etc.

Par choix, nous n'avons que des livres dans les langues de l'Union européenne et en russe. Aucun de mes collègues ne maîtrisant le chinois et l'arabe, nous avons choisi d'avoir seulement des livres bilingues dans ces deux langues.
Le fonds principal est à la bibliothèque Nucéra, les bilingues en bibliothèque de quartier - particulièrement les quartiers difficiles.
Le prêt est peu important mais constant, de romans quasi uniquement.
Nous avons aussi des périodiques en langue étrangère (les mêmes) à la bibliothèque centrale.

Le principal problème que nous rencontrons est celui de la maîtrise minimum de la langue française.
Un biais intéressant est celui des films multilingues qui familiarisent avec le français et permettent une compréhension de la langue courante et de la lecture.

La bibliothèque Raoul Mille

> Les collections

Romans (éditions Weyrich, collection La Traversée) :
- 18 titres achetés en 2016
- 62 prêts cumulés en 201-2017

Méthodes de langues :
- Jeunesse : 4 coffrets avec CD, 27 coffrets avec DVD
- Adultes : 48 coffrets avec CD

 

> Les actions

Accueil de classes UPE2A (Unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants)

Objectif : découverte d'un espace de culture et de loisirs gratuit, sans violence, laïc et non pédagogique, en présence d'adultes bienveillants ne faisant pas partie de l'école.
Enseignants : spécialisés FLE.
Élèves : en situation de fragilité sociale, financière ou morale, ayant souvent un vécu de guerre ou de violences.
Écoles reçues : Fuon Cauda (16 élèves), Thérèse Roméo (8 élèves), Les Oliviers (10 élèves), et groupes d'élèves de la maternelle au CM2, avec différents niveaux de maîtrise du français.

Bibliothèque jeunesse

Accueil de classes : 102 élèves en 2016-2017.

Déroulement :
- Présentation de la bibliothèque et de ses services : inscription, réseau, horaires, animations.
- Histoires lues et/ou animées, choisies par l'enseignant et le personnel en fonction de la maîtrise du français (pas en fonction du niveau ou de l'âge).
- Lectures et découvertes individuelles avec les accompagnateurs, moments de partage.
- Prêts de documents sur carte collectivité.
- Sur plusieurs accueils : apprentissage de l'autonomie dans la recherche documentaire.


Ludothèque

41 accueils de 2014 à 2017.
23 programmés en 2017-2018.

Particularités de l'accueil en ludothèque :
- Libération de la parole par les jeux de rôle, d'imitation.
- Dialogue entre enfants séparés par la langue, la culture, la religion autour des jeux symboliques : cuisine, dînette, aliments.
- Libération de l'imagination et invention d'histoires grâce aux figurines, Legos, poupées…
- Apprentissage du français avec les règles des jeux de société.
- Apprentissage du vivre ensemble et du respect par l'application des règles de jeux.

À Nice, 3 quartiers prioritaires

> Ariane

La bibliothèque est implantée dans un quartier dont les habitants sont pour une grande majorité en grande difficulté sociale mais surtout en situation plus que précaire vis-à-vis de la langue française.


Activités

Toutes les actions menées par la bibliothèque, de la petite enfance aux adultes, favorisent l'accès à la culture mais contribuent aussi à la socialisation d'un grand nombre d'usagers notamment par le travail sur la parentalité et par le biais de partenariats avec les acteurs institutionnels et associatifs du quartier.


Jeune

Petite enfance : accueil réguliers de jeunes enfants avec leurs mamans et des assistantes maternelles : lectures, jeux appropriés .

Ateliers divers et de jeux  qui sont un excellent vecteur de lien social et d'apprentissage de la langue.

Visites de classes qui drainent de nombreux élèves issus notamment d'un milieu défavorisé et qui fréquentent aussi la bibliothèque de façon autonome.


Adultes

Plusieurs ateliers d'alphabétisation pour un groupe d'hommes et de femmes de différentes nationalités pris en charge par plusieurs associations.

Projet en cours avec l'association ATE : accueil d'une quinzaine de migrants, de demandeurs d'asile… en situation d'apprentissage de la langue française : inscriptions et emprunts de documents spécifiques.

Projet de partenariat avec un club de Taekwando sous la présidence d'ATE dont le but est d'amener à la culture un public mixte dont certains sont en difficulté avec la langue française, par le biais du sport : aide aux devoirs à la bibliothèque avant l'heure de sport : visites découverte, inscriptions, emprunts de documents, ateliers contes

Rallye citoyen chaque année 1 à 2 fois par an qui attirent tous les acteurs et les habitants du quartier

Projet d'extension de l'aide aux devoirs dans la bibliothèque particulièrement sollicitée dans ce domaine depuis la rentrée.
Une étude est en cours pour déterminer tous les partenaires susceptibles de mener cette action avec notre service face à une demande particulièrement forte.

L'implication des parents notamment des mamans est fondamentale dans ce parcours d'intégration et d'apprentissage de la langue française. Plusieurs mères de famille ne la maîtrisant absolument pas en apprennent les bases par le biais des devoirs de leurs enfants qui viennent travailler en bibliothèque.


Collections

Elles ne répondent plus que partiellement aux besoins qui émergent : méthodes de langues notamment Français pour étrangers, méthodes de lecture pour les enfants, albums et imagiers utilisés par des adulte, Bescherelle.

Le renforcement de ce type de documents pour adultes et jeunes est un des objectifs de la politique d'acquisition du service en 2018.

Projet d'installation du logiciel VOLTAIRE à l'étude. A développer sur les 2 autres sites.

Achat si possible des documents du CRI.

 

> Les Moulins

Ce quartier également défavorisé ne bénéficie pas d'un maillage associatif aussi développé qu' à l'Ariane et les partenariats sont plus restreints dans ce domaine.

Deux associations travaillent de façon plus indépendante sur le soutien scolaire même si plusieurs élèves viennent travailler à la bibliothèque de façon autonome.

Les besoins en matière d'apprentissage de la langue française sont moins bien identifiés et la demande quais inexistante de la part des habitants qui pour la plupart ne la maîtrisent pas ou de façon très lacunaire.

La bibliothèque renforce ses actions auprès de la jeunesse mais le travail sur la parentalité est difficile faute d'intérêt de la part des intéressés, malgré la mise en place d'ateliers thématiques.

Elle reçoit cependant depuis 2 ans, 1 fois par mois, un groupe d'adultes de nationalités et de nivaux sociaux très différents, en formation FLE/FLI Alphabétisation à l'Unité de formation Cannes-Méditerranée de Nice : présentation de la bibliothèque, emprunts de documents adaptés, lectures, jeux.

C'est l'expression orale qui est plutôt privilégiée par leur professeur.

Ce sont cependant des usagers plus volatiles puisque leur formation ne dure que 6 à 8 mois et que peu d'entre eux habitent dans le quartier pour revenir à la bibliothèque.

Les collections actuelles suffisent aux besoins : livres pour préparer le DELF, sur la grammaire et le vocabulaire progressif du français, méthodes de langues, Bescherelle et Bescherelle le jeu : le défi des conjugaisons et de la langue française

 

> Pasteur

La bibliothèque mène également de nombreuses actions pour la jeunesse issue de classes sociales bien souvent en difficulté.

Depuis le début de l'année, des adultes de différentes nationalités en cours d'alphabétisation avec une association viennent 1 fois par mois pour emprunter des documents : méthodes de langues, Français pour étrangers, livres de cuisine, Bescherelle…

Les besoins ne sont pas encore très importants et si les collections actuelles pourvoient à la demande, elles méritent d'être renforcées tout comme les actions à l'égard ce type de public qui pour l'instant n'est pas encore nombreux.

À Septèmes-les-Vallons : La fabuleuse histoire de la carriole des livres

Ou comment une carriole destinée à la décharge publique devient un outil de diffusion du livre et de partage d'histoires.

Par Monique Ulpat, directrice de la médiathèque Jorgi Reboul, Septèmes-les-Vallons.

Au départ il y a un projet : "Exprime-toi dans ta ville", lancé par le centre social de la Gavotte-Peyret avec un groupe de jeunes, qui imaginent ensemble ce que pourrait devenir cette vieille carriole inutilisée.

La voilà bientôt "relookée" par un sculpteur ferronnier local et un artiste grafeur : transformée en "carriole des livres", elle sillonne depuis mai 2016  les rues du quartier, les centres aérés, l'école Langevin Wallon et les manifestations de Septèmes (Fête des associations, Fête du quartier, Partir en livre...).

Les livres sont proposés par l'équipe de la médiathèque, qui s'est tout de suite associée au projet. Une volontaire en service civique, qui effectue sa mission au sein du centre social, a été formée par les bibliothécaires. Elle lit des histoires aux enfants et anime des ateliers lecture.

Cet outil simple et beau, qui fonctionne comme une bibliothèque de rue, a rencontré un succès immédiat lié à une volonté partagée de tous les acteurs locaux de développer la lecture publique sur le territoire de la commune.

Médiathèque La Passerelle - Vitrolles

Une présentation par Samira Hamache et Marie-Josée Ripolles, lors de la rencontre professionnelle "Développer et animer un fonds en langues étrangères" organisée par l'Agence régionale du Livre le 2 octobre 2017 à la médiathèque de Vitrolles.

Une hétérogénéité...

... des publics :

Public étranger : analphabète et FLE
Public français analphabète
FLE possédant une bonne maîtrise de l'écrit
Public en situation d'illettrisme


... et des actions :

Des actions d'alphabétisation à dominante insertion sociale
Des actions culturelles spécifiques

Services et animations proposés aux publics non francophones

Mise en place d'une charte d'accueil :
- Personnaliser l'accueil
- Décomposer l'information
- Importance de l'écoute

Deux types d'animations :
- Participer à des ateliers thématiques
- Être acteur d'une action culturelle de la médiathèque

 

Participer à des ateliers thématiques

> Atelier "Cartomains"

Situer le pays d'origine sur une carte
Recherche documentaire
Décrire son pays d'origine : langue parlée, culture, traditions...
Faire une photo de la carte sur les mains des participants
Repartir avec la photo


> Atelier "L'arbre des métiers"

Représentation en arbre des différents métiers de la famille

Approche humoristique


> Atelier "Couverture du cahier de vie"

1re partie : La parole (expression orale)

Qu'est-ce qu'un cahier de vie ?
Quelle est sa fonction ?
Le relisez-vous ?

2e partie : L'atelier

Préparer la couverture avec des collages et des écritures

3e partie : Lecture les yeux fermés

Souffle de Stéphane Ebner (éd. Esperluète, 2009) 


> Atelier jeux

Découvrir et jouer à la ludothèque

 

> Atelier "Portrait chinois"

Découverte de la ville en partenariat avec le service des archives : "Vitrolles, c'est..."


Production d'écrits :

Vitrolles c'est une robe orange décorée de rectangles de pizza au genévrier. (Nigi)

Vitrolles c'est une écharpe rectangle qui sent bon la lavande bleue et les lasagnes. (Hadda)

Vitrolles c'est une robe blanche avec une paella où l'on trouve plein de choses rondes dedans et du romarin. (Charmilla)

Vitrolles c'est une jupe rectangle couleur amande, rose et couscous. (Bouchra)

Vitrolles c'est un eucalyptus vert et carotte avec des chaussures rondes. (Delcia)

Vitrolles c'est un pantalon couleur soupe de légumes avec des géraniums blancs assemblés en triangle. (Malika)

Vitrolles c'est une chemise d'oliviers bleus ciel, avec des triangles de pâtes à la sauce tomate. (Aïcha)

Vitrolles c'est une robe à la menthe, couleur crevette décorée de petits rectangles de riz à la sauce crevette. (Rabia)

Vitrolles c'est un maillot de bain rose découpé en ovale, recouvert de lierre et de coka. (Samira)

Vitrolles c'est un champ rectangle penché de roses jaunes parcouru par des lapins aux carottes et des champignons aux olives. (Aïcha G.)

Vitrolles c'est un petit chapeau carré parsemé de coquelicots rouges et d'anchois. (Ouria)

Vitrolles c'est une veste violette coupée au carré, qui sent bon le thym et le couscous. (Zoulikha)

 

Offre de collections et de services depuis 2016

> Fonds* FLE / langues étrangères

30 langues représentées

FLE : 774 volumes / 1076 prêts / taux de rotation 1,39

Livres en V.O. : 384 volumes / 327 prêts / taux de rotation 0,82

* Statistiques entre le 24/09/2016 et le 26/09/2017

> Mise à disposition de plusieurs plateformes

ASSIMO :
Plateforme de formation aux compétences clés

TOUTAPPRENDRE :
- Langues étrangères Eurotalk : 198
- FLE : 11
- Langues étrangères Travel & Talk : 4


> Cinés FLE

Diffusion d'un film en français sous-titré en français, suivie d'un atelier-débat autour du film

 

> Formation ELAN (Écrire, Lire et Apprendre à Nouveau)

Suite aux récentes réorganisations et aux difficultés de reclassement qui ont mis en exergue une problématique d'illettrisme au sein de notre collectivité, une formation spécifique de remise à niveau a été mise en place.

Cette action s'inscrit dans le cadre de la loi de modernisation sociale du 19 février 2007 qui mentionne les actions de lutte contre l'illettrisme et l'apprentissage de la langue française dans ses dispositions relatives à la formation professionnelle tout au long de la vie des agents territoriaux.
Un groupe de 12 agents techniques est concerné.

Accès directs :