Vous avez dit Booktube ?

Né en 2005 aux États-Unis, Booktube devient un phénomène mondial à partir des années 2010. Contraction de "book" (livre, en anglais) et de Youtube (plateforme de vidéos en ligne), le terme Booktube désigne les vidéos postées sur Youtube par des lecteurs souhaitant partager leurs lectures avec les internautes, en particulier les adolescents. Ces lecteurs sont appelés des booktubeurs. Ce sont en majorité des femmes, âgées de 18 à 30 ans, également très présentes sur les réseaux sociaux tels que Facebook ou Instagram. Même si la littérature Young Adult prédomine sur Booktube, tous les genres littéraires s'y retrouvent.

Les vidéos respectent toutes le même schéma : le booktubeur est généralement seul devant la caméra, il se filme chez lui et présente un ou plusieurs livres dans un monologue le plus souvent improvisé. Les vidéos négatives sont rares et le ton est quasiment toujours très joyeux. Plusieurs types de vidéos existent, avec leur propre vocabulaire, la plupart du temps anglophone :

- BOOKHAUL : présentation des dernières acquisitions littéraires pour une période définie ;

- Pile À Lire : présentation des livres à lire ;

- UNBOXING : ouverture de colis de livres devant la caméra ;

- WISHLIST : livres que le booktubeur souhaiterait acquérir ;

- SWAP : échanges de colis avec les autres booktubeurs ;

- etc.

Il arrive que les booktubeurs ne soient pas seuls devant la caméra. Ils peuvent être accompagnés d'autres booktubeurs (comme "Le cahier de lecture de Nathan" et "Audrey-Le souffle des mots" qui ont fait des vidéos communes) ou interviewer un auteur. Afin de se renouveler, les booktubers ont développé dernièrement de nouvelles catégories de vidéos concernant leurs routines de lecture ou encore l'organisation de leur bibliothèque.

 

La communauté des booktubers

Seulement six booktubeurs dépassent les 30 000 abonnées : "Les lectures de Nine" (67 884), "Bulledop" (61 154), "Margaud Liseuse" (61 088), "Le souffle des mots" (48 518), "La brigade du livre" (35 971) et "Le Mock" (34 817). Pour certains d'entre eux, la popularité acquise sur la plateforme de vidéos leur a offert des opportunités professionnelles. Par exemple, Nine Gorman ("Les lectures de Nine") a publié son roman Le pacte d'Emma aux éditions Albin Michel (diffusé préalablement sur la plateforme Wattpad) et "Bulledop" a publié un bullet journal (carnet pour organiser le quotidien) aux éditions Flammarion et présente, depuis septembre 2017, des chroniques littéraires dans l'émission C'est au programme sur France 2.

Outre les opportunités professionnelles, les booktubeurs trouvent parfois des amis. En plus de leurs conversations virtuelles, de leurs vidéos communes, ils se rencontrent régulièrement dans les salons littéraires. Une amitié forte unit certains d'entre eux. Pour preuve : au mariage de Nine Gorman, ses demoiselles d'honneur étaient des booktubeuses, dont "Bulledop" et "Margaud Liseuse".

Cependant, tous les booktubeurs n'ont pas la même popularité. La communauté a tendance à s'élargir et de nombreux booktubeurs peinent à dépasser la barre des 5 000 abonnés.

 

Quelques booktubeuses "locales"

Après une petite enquête, l'Agence a repéré des booktubeuses en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il y a tout d'abord la niçoise Cindy (de la chaîne "La lectrice dyslexique" qui compte 1 534 abonnés). Ses vidéos abordent principalement les romans contemporains. Ensuite, il y a la chaîne "Mot envolé", tenue par une jeune aixoise qui propose des vidéos sur la littérature contemporaine et les classiques à ses 588 abonnés. Enfin, la toulonnaise Marie de la chaîne "Un monde de conteuses" est suivie par 789 abonnés et poste des vidéos traitant surtout de littérature Young Adult.

Pour cette dernière, les vidéos viennent en complément de son blog et de son compte Instagram : « Sur ma chaîne Youtube, je parle de manière plus générale des livres que j'ai achetés et reçus ce mois-ci, mon planning de lecture, la présentation de maisons d'édition... Alors que sur mon blog, je poste uniquement des chroniques de livres, c'est-à-dire que je donne mon avis sur chacune de mes lectures. Instagram me permet de poster des photos, de jouer sur la mise en scène des livres afin de compléter ce que je dis sur mon blog et ma chaîne Youtube. » Depuis 4 ans, la jeune booktubeuse a été contactée par de nombreux professionnels pour des partenariats : « Tous mes partenariats consistent à recevoir des livres gratuitement, je les lis puis j'en fais une chronique sur le blog ou la chaîne Youtube. J'ai eu des partenariats avec des auteurs auto-édités, des maisons d'édition et des agences de communication. » Elle décrit ces partenariats comme étant avant tout des relations professionnelles fondées sur la confiance.

 

De multiples partenariats possibles

Outre les fameux services de presse, diverses formes de partenariats avec divers acteurs sont observées sur les chaînes Booktube. Pour commencer, les liens affiliés - présents sur la page en dessous de la vidéo - renvoient en général à des sites internet de vente en ligne où les abonnés peuvent trouver les livres cités. Si les booktubeurs rappellent qu'il est préférable d'acheter les livres en librairie (beaucoup d'entre eux sont d'ailleurs libraires), on remarque que les sites d'Amazon, de Decitre et de la Fnac ont une place de choix. Chaque clic généré apporte au booktuber une rémunération (plutôt modeste).

Ensuite il y a les vidéos sponsorisées et les placements de produits. Là encore, on retrouve Amazon, ou plus précisément sa marque de livres audio Audible, à laquelle certains booktubeurs populaires ont dédié une vidéo.

Les box littéraires, très présentes dans les vidéos des booktubeurs, ont su saisir l'opportunité que représentent les vidéos "Unboxing" dans lesquelles les booktubeurs ouvrent des colis de livre. Ainsi, régulièrement les booktubeurs se filment en train d'ouvrir une box littéraire, en mettant en avant le nom, le logo et le site internet de cette dernière. Les box Exploratology et Mille et un livres sont sans doute les plus visibles.

L'organisation de concours est aussi possible. Il s'agit de faire gagner des livres ou des objets spécifiques aux abonnés d'un booktuber en leur lançant un défi. Les gagnants sont ensuite sélectionnés parmi les participants.

La bande dessinée Princesse Sara (éditions Soleil), de l'auteure aixoise Audrey Alwett et de l'illustratrice Nora Moretti, a ainsi fait l'objet d'un concours sur la chaîne Booktube de "Bulledop" (cf. vidéo en bas de page). Pour participer et tenter de gagner une robe faite sur mesure inspirée de l'univers de Princesse Sara, les abonnés devaient réaliser une production artistique en hommage à la série. 

Toutefois, le service presse reste le type de partenariat le plus courant et le moins onéreux pour les professionnels du livre. De plus, ce type de partenariat, discret et sans engagement, est au final plus positif pour l'image du booktuber dont on ne remet alors pas en cause la sincérité et l'intégrité.

Les nouvelles stars des salons littéraires

Dernièrement, l'édition 2018 de Livre Paris a mis à l'honneur les booktubers, notamment sur la scène Young Adult : rencontre avec Anna Todd animée par Nine Gorman, interview de Robin Hobb par “MX Cordelia” et discussion autour de l'auteur John Green avec Redek et Pierrot de "Le Mock" et Audrey de la chaîne "Le souffle des mots".

Et ce n'est pas une exception : les booktubers sont de plus en plus nombreux à intervenir dans les salons littéraires. Déjà en 2016, le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil organisait un concours Booktube et créait Booktube Power, une plateforme vidéos dédiée aux adolescents souhaitant partager leurs lectures.

Depuis 2016, certains d'entre eux sont devenus auteurs et participent aussi à des dédicaces sur le stand de leur éditeur. C'est le cas de Nine Gorman et de Bulledop.

Qu'ils soient invités, animateurs ou simples visiteurs, les booktubers partagent leur enthousiasme pour les salons du livre avec leurs abonnés sur leur chaîne Youtube ou leur compte Instagram. Un enthousiasme capable d'élargir le public de ces manifestations littéraires ? L'avenir nous le dira. Leur présence au cœur des programmes de ces dernières est en tout cas le signe d'une volonté de modernisation et d'ouverture à d'autres formes de promotion du livre de la part des organisateurs.  

Quelques exemples de vidéos Booktube

Audrey-Le souffle des mots présente ici quatre de ses lectures,
dont le roman "L'été où je suis né" de l'auteure ciotadenne Florence Hinckel. 

À l'occasion du bac de français, Miss Book revient sur des classiques de
la littérature française comme "Le dernier jour d'un condamné" de Victor Hugo. 

La toulonnaise Marie ("Un monde de conteuses") présente sa bibliothèque.

La brigade du livre fait une présentation de La maison des épreuves de Jason Hrivnak.

Accès directs :