Clés de lecture

Collection Catherine et Jean Camus
Albert Camus, assis au centre au premier rang, avec son équipe à Alger, [1930]

Dans les rues d'Alger, Albert Camus découvre les joies du football, et c'est au poste de gardien de but qu'il excelle malgré sa petite taille. Né le 7 novembre 1913 à Mondovi, en Algérie alors française, Albert Camus grandit sans père. Sa mère, seule et sans ressources, part vivre à Alger avec ses deux petits garçons dans le quartier pauvre de Belcourt. Très vite, l'adolescent intègre l'équipe junior du Racing universitaire d'Alger (RUA), un club auquel il restera fidèle toute sa vie. Alors qu'il envisage une carrière de footballeur, Albert Camus apprend à 17 ans qu'il est atteint de la tuberculose, ce qui met fin à ses rêves.

Devenu journaliste, homme de théâtre et bien sûr écrivain, lauréat en 1957 du prix Nobel de littérature, Albert Camus n'en gardera pas moins une passion intacte pour le football. À Paris, il supportera le Racing Club de Paris, parce que ce dernier porte un maillot bleu et blanc, aux mêmes couleurs que celui du RUA. À Lourmarin (Vaucluse), où il achète une maison à l'automne 1958, Albert Camus se prend très vite d'affection pour les Jeunesses sportives lourmarinoises (JSL), le club villageois, qui joue, lui aussi, en bleu et blanc, allant jusqu'à leur offrir un nouveau jeu de maillots. Quelques mois plus tard, l'écrivain meurt dans un accident de voiture. Lors de son enterrement, des joueurs des JSL porteront son cercueil jusqu'au petit cimetière de Lourmarin, où l'écrivain repose depuis. 




Dans l'œuvre de Camus

Oui, le RUA. Je voulais bien y entrer, l'essentiel pour moi étant de jouer. Je piétinais d'impatience du dimanche au jeudi, jour d'entrainement, et du jeudi au dimanche, jour de match. Alors va pour les universitaires. Et me voilà gardien de but de l'équipe junior. Oui, cela paraissait tout simple. Mais je ne savais pas que je venais de contracter une liaison qui allait durer des années, à travers tous les stades du département, et qui n'en finirait plus. Je ne savais pas que, vingt ans après, dans les rues de Paris ou même de Buenos-Ayres (oui, ça m'est arrivé), le mot de RUA, prononcé par un ami de rencontre, me ferait encore battre le cœur, le plus bêtement du monde. 

 

La Belle Époque, 15 avril 1953, éditions Gallimard, coll. La Pléiade, tome III, p. 906.

 

 

(…) le football était son royaume. Mais ce royaume était interdit. Car la cour était cimentée et les semelles s'y usaient avec une telle rapidité que la grand-mère avait interdit à Jacques de jouer au football pendant les récréations. Elle achetait elle-même pour ses petits-fils de solides et épais souliers montants qu'elle espérait immortels. Pour accroître en tout cas leur longévité, elle faisait clouter leurs semelles d'énormes clous coniques qui présentaient un double avantage : il fallait les user avant d'user la semelle et ils permettaient de vérifier les infractions à l'interdiction de jouer au football.

 

Le Premier Homme, éditions Gallimard, coll. La Pléiade, 1994, tome IV, p. 791-792.

 


 

Deux camps se partageaient la cour, les gardiens de but se plaçaient à chaque extrémité entre les piliers, et une grosse balle de caoutchouc mousse était mise au centre. Point d'arbitre, et au premier coup de pied les cris et les courses commençaient. C'est sur ce terrain que Jacques, qui parlait déjà d'égal à égal avec les meilleurs élèves de la classe, se faisait respecter et aimer aussi des plus mauvais, qui souvent avaient reçu du ciel, faute d'une tête solide, des jambes vigoureuses et un souffle inépuisable.


Le Premier Homme, éditions Gallimard, coll. La Pléiade, 1994, tome IV, p. 877.

Pistes d'actions de médiation

L'atelier philo 

En s'appuyant sur le parcours d'Albert Camus mais aussi sur son œuvre (Le Mythe de Sisyphe, Caligula…), une discussion philosophique sera lancée.

La question de départ pourrait être « Qu'est-ce qu'une vie réussie ? » ou encore « L'échec peut-il être un atout ? »

Une discussion philosophique est bien sûr très différente d'un cours de philosophie. C'est un espace de débat démocratique et de pensée collective.

L'idéal est de former un cercle assis dans lequel se trouve l'animateur. Ce dernier lance la question de départ, et veille à l'avancée de la discussion. En ce sens, il peut reformuler, synthétiser, revenir sur une notion. Il doit être le moins présent possible. Pour cela, il faut que les règles suivantes soient respectées :

  • Écouter la parole de chacun, la respecter.
  • Répondre à la question, argumenter et passer la parole à quelqu'un d'autre dans le cercle en le nommant.
  • Prendre la parole, toujours pour compléter ce qui a été dit avant, pour faire avancer la discussion collective et éviter les redites. On peut exprimer le fait d'être en accord ou en désaccord avec une parole précédente.

 

Le match en 3D

Atelier plastique :

Recréer un terrain de football avec de grandes feuilles de papier vert comme le revêtement du terrain ; dessiner les marquages au sol, les buts.

Représenter ensuite une équipe de football sur ce terrain. Chaque participant réalise son joueur, comme un pantin. Tous les postes doivent être occupés. Il faut penser à un arbitre également. Chacun choisit ainsi sa position sur le terrain et exprime les raisons de son choix aux autres participants.

 

Atelier d'écriture :

À partir de sa position dans l'équipe, chacun raconte à la première personne l'action marquante d'un match. Les participants peuvent s'appuyer sur un moment historique de l'histoire du football, ou sur un match vécu.

Pour aller plus loin

 Albert Camus - Une tragédie du bonheur 

Interview de Monsieur Albert Camus

Bibliographie 


Ouvrages d'Albert Camus :
 

  • Le Premier Homme, Gallimard, 1994
  • La Belle Époque, texte sur ses souvenirs du RUA, La Pléiade, 1953

 

Adaptations littéraires et cinématographiques : 

  • Le Premier Homme, adaptation BD de Jacques Ferrandez, Gallimard BD, 2017 
  • Le Premier Homme, film de Gianni Amelio, avec Jacques Gamblin et Denis Podalydès, 2010


À lire : 

  • Mon cher Albert, d'Abel-Paul Pitous, Gallimard, 2013

Sitographie 


À lire  :
 

  • Article hommage à l'occasion des 60 ans de la mort de l'écrivain www.racingfoot.fr 
  • Article sur l'histoire du Racing universitaire d'Alger : cagrenoble.fr


À écouter :

Accès directs :