Auteur(s)
Éditeur Wildproject
Collection Le monde qui vient
Parution
Spécificités 323 p. ; 21 x 14 cm ; épaisseur : 2.5 cm ; illustrations en noir et blanc ; reliure : Broché
ISBN 9782918490685
EAN 9782918490685
Thème Histoire générale et thématique -- Amériques

4e de couverture

« Avec ce compte-rendu de la conquête des États-Unis du point de vue de ses victimes, Roxanne Dunbar-Ortiz nous rend un service immense. Renseigné en profondeur, éloquent et lucide, ce puissant récit d'un crime terrible prend aujourd'hui un sens nouveau : les survivants rejoignent en effet les peuples indigènes du monde pour lutter - en idées et en actions - contre la destruction écologique du causée par la civilisation industrielle. »
Noam Chomsky, linguiste

« Voici sans doute la plus importante histoire des États-Unis jamais écrite. Voici, restituée de façon honnête et souvent poétique, l'histoire de ces traces et d'un peuple qui a survécu, meurtri mais insoumis. Spoiler alert : la période coloniale n'est pas close - et tous les Indiens ne sont pas morts. »
Robin Kelley, historien

« L'oubli de l'histoire est la maladie fondamentale de la plupart des Américains blancs. Dunbar-Ortiz demande à ses lecteurs de retourner à ce point de départ : de s'enraciner dans la poussière rouge et les débris de la mémoire. »
Mike Davis, sociologue

« Issue d'un milieu ouvrier, ayant grandi en Oklahoma, Roxanne Dunbar-Ortiz a participé à tous les grands mouvements féministes ou révolutionnaires des années 1960 et 1970. Elle éclaire ces expériences avec une implacable précision, et fait preuve d'une fière et admirable indépendance. »
Howard Zinn, historien

Accès directs :