Auteur(s)
Éditeur La P'tite Hélène éditions
Parution
Spécificités 124 p. ; 21 x 15 cm ; épaisseur : 1.2 cm ; reliure : Broché
ISBN 9782378390952
EAN 9782378390952
Thème Littérature générale -- Nouvelles

4e de couverture

Fugues en rives anonymes

« Cet enfant, là-haut, sur la dune. Cet enfant invisible. Je me vois en lui. Non, ce n'est pas moi, pas une projection de moi. L'enfant n'est qu'un enfant, pas le miroir de l'homme... Enfant qui, à n'en pas douter, possède un nombre incalculable de ressemblances frappantes, pas loin d'angoissantes avec moi, oui... Mais ce n'est malgré tout rien qu'un enfant, un simple enfant, comme je l'ai été... Un peu simpliste, sans doute, mais touchant car croyant ; donc si proche de l'innocence... Si tant est que ce mot - innoncence - garde un sens réel, pas uniquement théorique... Non, pas innocent, ignorant : ignare au coeur sauf, au coeur qui bat, simplement, naturellement, un coeur encore libre, un peu, si peu... Oh ! Ça ne durera pas, comme rien ne dure, oui... Même l'éternité finit par mourir, quand ceux qui la nomment ainsi meurent... »

La mort... La permanence de la mort... « Voilà, oui, ce qui me pourrit la vie !... Je vis avec la mort, celle de mes proches, comme la mienne à venir tôt ou tard ; et je souffre de cette promiscuité morbide, et ne profite pas assez de la vie... Oui... Même si elle n'offre pas grand-chose de beau, rien de bien jouissif... Bah ! Comme pour tout le monde, donc ; tout le monde se contente de peu : un avoir vain, un bien de rien, un souffle léger, paradoxalement fort, intense, comme, par exemple, un rire perçu au loin, rire d'enfant ou de femme ou d'homme... Peu importe... »

Accès directs :