Auteur(s)
Éditeur Presses universitaires de Provence
Collection 1...
Parution
Spécificités 138 p. ; 18 x 11 cm ; épaisseur : 1 cm ; reliure : Broché
ISBN 9791032003596
EAN 1032003596
Thème Philosophie -- Philosophie moderne

4e de couverture

Giambattista Vico et les savoirs de la modernité

Giambattista Vico (Naples, 1668-1744) doit sans doute une partie de sa renommée internationale à la traduction de la Science nouvelle de Jules Michelet publiée en 1827. Depuis lors, les liens culturels entre la pensée de Vico et la tradition française ont été solides et durables. Quatre chercheurs, deux enseignant en France et deux en Italie, ont abordé des aspects de son oeuvre restés dans l'ombre, comme sa bataille pour l'engagement de l'homme de lettres dans la cité ou la nouvelle fonction assignée à l'imagination. Au croisement entre littérature et philosophie, droit et philologie, méthode scientifique et anthropogonie, des questions fondamentales ont été soumises à une nouvelle analyse : le caractère enchevêtré de la prose de Vico, son rapport ambigu à la méthode cartésienne et au jusnaturalisme, la notion de forme, la question de la connaissance fondée sur les sens, la fonction des mythes, sa théorie de l'interprétation, sa place dans la pensée européenne entre Locke et Spinoza. Le cheminement de Vico à travers la culture des Lumières a été reconsidéré et on le voit bâtir son système à partir des fragments dispersés de la culture occidentale, fragments de l'Antiquité qu'il interprète dans une perspective fondatrice d'une modernité différente et inclusive.

Accès directs :