Auteur(s)
Éditeur Actes Sud
Parution
Spécificités 488 p. ; 31 x 24 cm ; épaisseur : 4.5 cm ; illustrations en noir et en couleur ; reliure : Relié
ISBN 9782330123819
EAN 9782330123819
Thème Anthropologie sociale et culturelle -- Homme et environnement

4e de couverture

« Cet essai photographique de Mario Del Curto est peut-être la première grande enquête visuelle sur les raisons profondes de cette omniprésence du jardin, sur la cause de son universalité inattendue. Si son geste est important, c'est aussi parce qu'il nous oblige à ne plus opposer l'espace humain et l'espace non humain. Si toute ville est un jardin, il n'y a plus une culture qui s'oppose à une nature préalable. Si toute ville naît du jardin, le soin de la communauté humaine coïncide avec le soin de la communauté non humaine, et la politique n'est qu'une des formes de l'écologie.

Cette évidence est surtout visuelle : il suffit d'ouvrir les yeux et de suivre les hommes et les femmes dans le monde pour s'en
apercevoir. Et si c'est essentiellement la photographie qui a le pouvoir de saisir cette nature paradigmatique du jardin, c'est à cause de ses conséquences cosmiques. Notre monde - c'est ce que tout lecteur pourra tirer de l'ouvrage de Mario Del Curto - est,
littéralement, un jardin, une immense composition de jardins. Et il n'y a que la photographie - l'héritière des moyens d'exploration des XVIe et XVIIe siècles - qui peut affirmer une vérité si générale sur la nature de notre monde. »

Emanuele Coccia

Accès directs :