Auteur(s)
Éditeur Pourquoi viens-tu si tard ?
Parution
Spécificités 445 p. ; 24 x 16 cm ; épaisseur : 2.2 cm ; reliure : Broché
ISBN 9782919113200
EAN 9782919113200
Thème Littérature générale -- Romans régionaux, Terroir

4e de couverture

Le lecteur potentiel : Java dizygote ? C'est une java qui gigote ?

L'auteure : Il y a de ça, effectivement. Ça gigote entre une soeur et un frère jumeaux. Dizygote se dit de chacun des jumeaux provenant de deux ovules différents.

Le lecteur potentiel : Et ça zigote beaucoup ?

L'auteure : Oh la la ! Ça zigote tellement qu'ils se tamponnent partout et à tout le monde, à Nice, dans le pays grassois, jusqu'à la vallée du Cians !

Le lecteur potentiel : Il y a de Faction, alors ?

L'auteure : Pour sûr ! Il y a du suspense, des disparitions, des enquêtes, du mystère, des disputes et des réconciliations, de l'amour, de l'amitié et de la musique... évidemment.

Le lecteur potentiel : Il n'y a pas de meurtre ?

L'auteure : Si, un.

Le lecteur potentiel : Un seul ?

L'auteure : Je commence par un. Dans mon prochain roman, il y en aura beaucoup plus !

Adeline vit sous la protection de son amie Nadine, femme du commissaire Lanteri, depuis que Lucas, son frère jumeau, l'a menacée.

Lorsque celui-ci sort de prison pour se réinsérer à Vieilleville-les-Pins, dans le haut-pays grassois, chez un vieux polonais loufoque amateur de chansons, Adeline disparaît brusquement. De sales rumeurs descendent aussitôt jusqu'à Nice, chez Marc et Florence, amis intimes du commissaire, jadis, eux aussi, menacés par Lucas.

Heureusement, la java adoucit les meurtres...

On retrouve dans cette java azuréenne les personnages simples et attachants du premier roman de Véronique Serer, Corbeau parano.

On y retrouve aussi son sens du rythme et de l'humour.

Avec cette Java dizygote, ses éditeurs disent qu'elle a inventé le polar domestique.

Accès directs :