Auteur(s)
Éditeur Editions Gaussen
Parution
Spécificités 320 p. ; 24 x 16 cm ;
ISBN 9782356980922
EAN 9782356980922
Thème Géographie et Histoire

4e de couverture

Avant de devenir nationaliste dans le dernier tiers du XIXe siecle, lhistoire de France a ete nationale. En opposition a lhistoire monarchique, des savants cherchent, dans les decennies qui suivent la Revolution, a faire lhistoire de toutes les composantes de la nation. Lhistoire veritablement nationale , avant le repli nationaliste, souvre a de nouveaux champs de recherches et sapplique a faire entendre toutes les voix du passe , comme le proclament les auteurs des Archives curieuses de lhistoire de France (1834). En explorant cette periode meconnue de lhistoire de la pensee historique sur la base darchives encore jamais exploitees, LInvention de lhistoire nationale en France remet en question bien des evidences contenues dans les manuels dhistoriographie. Delaissant les grandes figures que ces derniers affectionnent, le present ouvrage montre dabord comment, des lepoque revolutionnaire, certains pedagogues tentent de definir les formes dune nouvelle histoire, puis observe, a travers levolution du livre dhistoire, la multiplication de recueil de documents ou encore lapparition de revues specialisees (comme la Revue historique de la noblesse lancee par le frere de Petrus Borel, Le Lycanthrope), comment lhistoire se singularise et se diversifie. Ce livre nous apprend egalement que sous la monarchie de Juillet, la plus importante association dhistoriens (lInstitut historique, fonde par laventurier Garay de Monglave) soppose ouvertement au ministre Francois Guizot qui fonde au meme moment le Comite des travaux historique et scientifiques (CTHS). Le lecteur de LInvention de lhistoire nationale en France est invite a decouvrir des personnages tels quAmans-Alexis Monteil (1769-1849, inventeur de la fameuse formule histoire-bataille ), Felix Bourquelot (1815-1860, premier historien du suicide et auteur de la premiere monographie dhistoire economique) ainsi que ses camarades de la Societe bibliophile-historique, disciples de Michelet et dAugustin Thierry ou eleves de lEcole des Chartes au milieu des annees 1830. A travers ces differents parcours, se dessine progressivement la figure de lhistorien de metier. Lhistoire nationale en France, qui interessera tout ceux qui se preoccupent de la place de lhistoire dans la societe et dans le debat public, est une invitation a repenser le passe et le present de la discipline historique.

Accès directs :