Auteur(s)
Éditeur Red'Active Editions
Parution
Spécificités 394 p. ; 21 x 15 cm ; épaisseur : 3 cm ; reliure : Broché
ISBN 9782490313006
EAN 9782490313006
Thème Histoire générale et thématique -- France

4e de couverture

Dénoncé comme résistant, André Viala s'évade de France en 1943 et s'engage dans les Forces Françaises Libres comme interprète. Démobilisé début septembre 1945, il reprend ses études et obtient rapidement une double licence en Droit et en Histoire. Après avoir obtenu trois diplômes d'Etudes Supérieures d'Histoire du Droit, Droit Public et Droit Privé, il prépare une thèse de doctorat sur « le Parlement de Toulouse et l'Administration Laïque », travail brillant récompensé par le prix de Königsmarck de l'Académie des Sciences Morales et Politiques et le prix des Antiquités de l'Académie des Inscriptions et (Belles Lettres en 1954. La même année, il est reçu 1er à l'Agrégation d'Histoire du Droit et de Droit Romain et commence une très longue carrière d'enseignant, d'abord à l'Université de Hanoï, puis à celle de Caen où il fréquente Raymond Barre, enfin à la faculté de Droit d'Aix-en-Provence, où il restera jusqu'à sa retraite en 1993. Pionnier de l'Education Permanente, il crée et préside de 1974 à 1994 l'Université du Temps Disponible d'Aix-Marseille. Le reste de son temps est occupé par la recherche et la publication d'essais historiques tous plus riches et plus documentés les uns que les autres.

Après avoir travaillé à la rédaction et à la publication d un ouvrage intitulé « Société politique et Institutions. Temps modernes » à l'Imprimerie de la Pensée Universitaire, d'une série d'articles parus dans la revue le Trait d'Union puis d'un ouvrage de référence intitulé Chasse et Société en Provence, deux-mille ans d'histoire, chez Edilaix 2006, pour lequel il obtient le prix François Sommer en 2007, André Viala est en cours de publication chez Généprovence de son quatrième ouvrage « Les seigneuries en Provence aux XVIIe et XVIIIe siècles, à la recherche des bases de l'ancienne société ».

L'ouvrage ici présent résulte des minutieux dépouillements d'archives auxquels André Viala se livre depuis quelques années. « La Société dans l'ancienne capitale de la Provence et son rayonnement d'après les actes notariés, XVIe - XVIIIe siècle » présente ainsi les résultats d'une enquête fastidieuse et inédite, propre à apporter à notre connaissance de cette époque de nombreux éléments supplémentaire, notamment concernant la cellule familiale qui est à la base de la société médiévale, renaissante et classique. Si André Viala est passionné par ses recherches, la langue qu'il utilise peut aller jusqu'à se confondre avec celle relevée dans les textes de l'époque dont les citations sont nombreuses et pertinentes. Cet ouvrage, riche en statistiques, tableaux, dates et annotations constitue un formidable outil de recherche et d'approfondissement pour tous les férus d'histoire provençale.

Accès directs :