Depuis le premier confinement au printemps 2020, les éditeurs les plus modestes voient leurs ventes et leur placement en librairie s'effriter. En l'absence d'initiatives communes, les éditions Parole montent au front et expérimentent de nouvelles solutions.

Créée en 2004, la maison varoise se définit comme « éleveuse de livres » : elle accompagne les textes et leurs auteurs dans la durée, pour leur donner le temps de grandir et de trouver leur place. Le catalogue fait la part belle aux livres-objets, aux écritures contemporaines et à l'information, soit 9 collections de livres papier et 6 de livres numériques.
Dans ce contexte de crise sanitaire pénalisant, de petites et moyennes structures éditoriales dont Parole, remettent en question le modèle traditionnel de la diffusion/distribution externalisée : « à quoi cela nous servirait d'être un catalogue au milieu de 250 autres, d'être contraint en nombre de publications annuelles, de payer des frais à chaque mouvement de stocks « non anticipés », de ne pas être libres de nos remises, de la vitesse de nos flux et de nos offres commerciales ? » explique Pat Cova, le gérant des éditions Parole.

Elle décide alors de développer 4 axes pour améliorer sa relation avec les libraires.

 

De nouveaux tarifs d'expédition

Si la loi Lang encadre les frais de transport des livres à destination des particuliers, ce sont communément les libraires qui s'acquittent des frais allers et retours dans les échanges professionnels. Ce qui rend souvent délicate la question du « réassort » d'un livre pour les libraires. Les éditions Parole vont tester pendant un mois la possibilité de diminuer les frais de port afférents aux réassorts des libraires : « Nous leur proposons de payer un euro pour un livre, deux euros pour deux livres, et au-dessus de trois titres réassortis, nous offrons les frais de port. La première commande est franco de port dès 50 € d'achat. Nous souhaitons favoriser notre fonds et surtout sa permanence en librairie ».

 

Une distribution arrivée à maturité

Fin 2020, les éditions Parole réorganisent leur logistique de distribution en établissant un partenariat avec une plateforme logistique : « L'outil a demandé quelques développements pour permettre une expédition dans des délais courts à l'unité ou en plus grande quantité. Les commandes sont maintenant traitées en flux continu. » Et une autre amélioration en découle : un meilleur suivi des expéditions.

 

 Une communication numérique amplifiée

« Le premier confinement a marqué un virage numérique fort pour les libraires et dans la relation des acteurs du livre avec le public. Il est maintenant possible de proposer plus de contenus interactifs, plus d'évènements sur internet et de développer une vraie offre commerciale en ligne ». Les éditions Parole ont donc fait le choix de créer une forme d'extranet dans lequel les libraires auront bientôt accès aux nouveautés, au fonds, aux bons de commande, à des contenus interactifs partageables, des extraits de textes, des lectures, mais aussi à terme, à leurs ventes annuelles, leur fréquence de réassort, leurs conditions de transport, etc. Un lieu unique d'accès à l'information ».

 

Une diffusion renforcée

« Nos représentants sont des indépendants passionnés de littérature qui travaillent notre catalogue avec énergie et envie. » Cette équipe s'est élargi à 5 « porte-paroles » répartis entre la France, la Belgique et la Suisse. Les éditions Parole appellent d'autres éditeurs qui seraient intéressés par un recrutement mutualisé de nouveaux postes qui « pourraient tout-à-fait prendre en charge d'autres éditeurs sans pour autant créer une grande usine à gaz ». C'est le représentant qui accepte un catalogue ou pas. Pas d'histoire de diffuseur, de rythme de publication ou de profondeur de catalogue derrière ça. Simplement l'envie de défendre des titres ».

 

 

Derniers Titres parus de Parole

Accès directs :