Alors que le récit de la martiniquaise et marseillaise Françoise Ega, Lettres à une Noire, a été réédité en 2021, coup de projecteur sur le Comité Mam'Ega, fondé en son honneur, qui lutte contre l'illettrisme dans la cité de la Busserine, dans le 14e arrondissement de Marseille.

Qui a dit qu'on ne pouvait pas être mère de famille ouvrière, vivant dans un quartier populaire, et écrivaine ? Martiniquaise d'origine et descendante d'esclaves, armée seulement d'un certificat d'études, Françoise Ega (1920-1976) écrit romans et témoignages dans les interstices d'une vie bien remplie par cinq enfants.

Dans les années 60, alertée par les récits de jeunes femmes de ménage martiniquaises à Marseille, elle décide, comme une journaliste embarquée, de se faire embaucher en tant que telle, et de raconter. Ce sera Lettres à une Noire, regard incisif, tour à tour amusé ou indigné, sur l'attitude des patronnes, l'exploitation des bonnes et le racisme ambiant. Publié en 1978, à titre posthume, par L'Harmattan, le récit toujours percutant a été réédité en 2021 par Lux Éditeur (Montréal).

Habitante du quartier populaire de la Busserine, dans le 14e arrondissement de Marseille, elle en devient une figure, milite pour obtenir une école à la mesure des familles nombreuses du quartier, et accompagne en soutien scolaire les enfants des autres. Pour continuer cette action éducative et perpétuer sa mémoire, après son décès prématuré en 1976, le Comité Mam'Ega est fondé en 1988. « Pour Françoise Ega, l'éducation, c'était la seconde porte, après l'abolition de l'esclavage. Le Comité a pris la relève. », explique son fils Jean-Pierre Ega.

 

Un Comité pour donner accès à la lecture

Toujours active aujourd'hui, l'association, financée par l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et les programmes de politique de la ville de la Métropole et du Département, organise son action autour de trois axes :

- “Les échos du Grand Saint-Barthélémy”, émission de radio mensuelle diffusée sur Radio Galère, donne la parole aux habitants.

- “Mémoire, identité et territoire” valorise la mémoire du quartier. Non seulement les projets relatifs à l'œuvre de Françoise Ega mais aussi, sur le site de Mam'Ega, "les figures du Grand Saint-Barthélémy", ensemble dont fait partie la Busserine. Un succès couronné lorsque des rues de la Busserine ont pris le nom de personnalités locales en 2019 : celle qui longe l'école porte désormais le nom de Françoise Ega.

- “Carrefour autour du livre”, a pour objectif de lutter contre l'illettrisme, “la priorité des priorités” selon Farid Adrar, salarié du Comité. Pour cela, des ateliers “Mam'y lit” sont organisés le mercredi en période scolaire, et deux fois par semaine durant les vacances. Une animatrice en contrat aidé, et une intervenante proposent des activités ludiques autour de l'écrit : lecture aidée d'un dictionnaire, dessins ou peintures légendées par les enfants, ateliers pour découvrir un Marseille que certains ne connaissent pas. Un dépôt de livres jeunesse de la bibliothèque du Merlan, proche mais séparée par un boulevard qui fait parfois office de frontière, est accessible à tous, et permet d'enrichir les propres collections du Comité, issues pour certaines des désherbages de la bibliothèque.

 

Actif pendant le Covid

Avant la crise du Covid, le Comité accueillait aussi des conteurs, trois fois par an, et intervenait à l'école Vayssière et celle de la Busserine, proche de ses locaux. Pendant la période de confinement, le Comité est resté actif, en téléphonant aux parents pour leur proposer le prêt de livres, et en les informant sur les actions de solidarité organisées ou auto-organisées dans le quartier : proposition de masques fabriqués par des habitants, aide alimentaire...

Porté par le dynamisme du Président du Conseil d'administration, Jean-Marc Ega, un de ses fils, le Comité travaille actuellement sur un documentaire sur Françoise Ega, en cours de finalisation. Le livre, lui, poursuit sa route. Après un bon accueil critique en France et au Brésil, étudié par des chercheuses brésiliennes, il va être traduit en espagnol, pour une sortie en Espagne et au Chili.

Comité Mam'Ega

Saint-Barthélémy III, Bât. E8
18 rue de la Busserine
13014 Marseille
09 54 38 87 44

Accès directs :