Cofondatrice et ex-gérante de la librairie hyéroise La Soupe de l'espace, Mélanie Pichinoty ouvre, au cours Julien, un lieu dédié à l'illustration et aux illustrateurs.

De retour à Marseille, Mélanie imagine développer une activité en lien avec ce qu'elle aimait le plus dans sa librairie : les images, les rencontres avec les auteurs et les échanges avec le public. « L'idée d'ouvrir une boutique avec des tirages en série limitée et d'autres objets d'illustrateurs, associée à un espace galerie, était une évidence pour moi. » Au projet initial se greffent rapidement les propositions de la dessinatrice Jeanne Macaigne (ouvrir des ateliers, organiser des battles artistiques…), puis celles d'Elsa Bouville (développer des actions liant le dessin à la musique ainsi qu'à des événements culturels).

Les locaux de Oh ! Mirettes sont divisés en plusieurs espaces : le premier est dédié aux expositions et à la vente ; le deuxième (à l'arrière) est destiné à des ateliers de création ; le troisième est prévu comme un atelier de travail mis à la disposition des artistes. Il y a également un appartement à l'étage, qui sera prochainement dévolu à l'accueil de résidences de création. Plus de trente illustrateurs ont déjà confié à Mélanie des originaux, des prints numérotés, voire quelques objets insolites à découvrir. Les artistes fixent eux-mêmes leurs prix de vente, mais la maison leur donne pour consigne de veiller à ce qu'ils restent abordables. 

L'inauguration, prévue en avril 2021, a dû être reportée pour cause de confinement. Toutefois, la boutique est ouverte et propose un service de click & collect les mardis et vendredis après-midi. Vous pouvez ainsi retrouver une grande partie des œuvres dans le e-shop du site Internet. L'exposition actuelle (en place jusqu'à fin juin) met en lumière l'artiste touche-à-tout Cécile Gambini (visite sur rendez-vous).

Mélanie et Elsa, les deux "permanentes", espèrent que Oh ! Mirettes deviendra vite un lieu de contacts et de propositions artistiques en tous genres. Surtout, elles souhaitent que les illustrateurs, marseillais ou non, se l'approprient et n'hésitent pas à venir y planifier des expositions, des rencontres, des collaborations, etc. Tout est encore à imaginer.

 

Accès directs :